•  

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Une fois de plus nous sommes partis en Afrique de l’Ouest. Tout le monde se demande pourquoi nous retournons toujours dans la même région ?

     

                      - Les pays dans lesquels nous allons sont francophones : plus facile de communiquer avec la population, c’est essentiel dans les voyages.

                                   Cette année, grâce au Père Ludovic, nous avons pu vivre une semaine au sein de sa famille au sud du Bénin à Torri Cada. Nous étions installés dans la cour autour de laquelle se trouvent les habitations de chaque membre de la famille : il y a la maman entourée de ses enfants et petits enfants. Tout le monde travaille et confectionne divers produits (huile de palme rouge, farine de manioc, tapioca et bouillie (gari) ; farine de maïs et bouillie, savon), grâce aux récoltes faites sur leurs terres familiales. Tous ces produits seront vendus (source de revenus) dans les petits marchés alentours.

     

     

                       - Ce sont des pays où on trouve des bivouacs de rêves tous différents en fonction de la végétation qui est très variée suivant les pays (désert, forêt dense, etc.) agrémentés par les chants d’oiseaux et les visites d’animaux ou de « voisins » curieux. Nous aimons beaucoup cette vie de « nomade ». Pas de réglementation, nous sommes libres !

     

     

                     - La vie est moins chère que chez nous.

                                     Le poste nourriture est plus faible qu’en France. J’aime faire les courses sur le bord des routes des villages traversés. Les repas seront donc bon marché.

     

     

                     - Par contre, si vous jetez un œil sur notre budget de cette année :

                              Poste carburant : c’est le plus important (2818 €). En plus cette année, son prix a beaucoup augmenté en Espagne et au Maroc. Les autres pays sont restés relativement stables.

                                   Forte dépense pour le véhicule (1168 €). C’est la première fois que nous avons eu pas mal de petits soucis mécaniques dus à du mauvais carburant, mais surtout il a fallu que l’on change les 2 pneus avant alors qu’ils n’avaient que 11000 km !!!! Heureusement que la main d’œuvre est presque cadeau par rapport aux prix pratiqués en Europe. Par contre très mauvaise nouvelle de retour à Bordeaux : il faut refaire ou remplacer la pompe à injection et changer les injecteurs : AÏE notre porte-monnaie !!!!

                                   Dépenses importantes également : les visas. Comme toujours en Afrique les formalités changent souvent. Cette année c’est pour entrer en Côte d’Ivoire que tout a changé et que nous avons eu des difficultés. D’abord pour avoir le visa à Ouagadougou, nombreux papiers à fournir (https://snedai.com/visaenambassade/). Puis, pour entrer par la frontière venant du Burkina, où on a eu du mal à avoir la vignette touristique pour le véhicule. On nous a demandé un CPD que nous n’avions pas. Il a fallu palabrer pendant 2h. Alors que nous avons su que d’autres voyageurs français sont rentrés par la Guinée et à qui on n’a rien demandé, même pas un laissez-passer. Avant de partir, il faut toujours se renseigner en cas de nouveautés.

                 

                      - Tout au long du voyage, maintenant, nous avons des connaissances et c’est très agréable de pouvoir les retrouver

     

                     - En définitive, certaines personnes ont des résidences secondaires dans lesquelles ils retournent souvent. Pour nous, le voyage est notre résidence secondaire …. Avec le dépaysement en plus !

     

             Au bout de 108 jours de voyage et 20375 km parcourus, nous sommes rentrés au « bercail ». Nous avons retrouvé parents, enfants et petits enfants qui nous ont suivis à travers le blog. Ils étaient quand même un peu inquiets à cause du contexte géopolitique et tout ce que les médias peuvent raconter. Nous, nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité.

    On nous dit souvent : « Soyez prudents ». Formule courante que je n’aime pas du tout, c’est évident que nous faisons attention, nous sommes des personnes responsables, nous ne sommes pas inconscients ! Bien sûr que nous avons de temps en temps des montées d’adrénaline, mais elles sont provoquées par des petits incidents mécaniques ou tout simplement par les difficultés techniques rencontrées parfois sur les pistes. Mais tout ceci fait partie du voyage, le « pimente »,  et ce n’est jamais grave !!!!

     

     

    Soyez sûrs, nous prenons soins de nous

    Il nous reste maintenant à remettre en état « petit camion »

    pour reprendre du service ….

    Il le mérite bien surtout que cette année, il est bien malade !!!

     

    Nous vous donnons rendez-vous dans quelques mois

    pour notre prochain voyage.

     

     

    Nous vous ferons signe !

     

    Merci à tous ceux qui nous ont suivis et qui nous ont envoyé des petits mots …


    votre commentaire
  • Partis le 15 janvier 2018 - Rentrés le 3 mai 2018 

    108 jours de voyage 

    20375 km 

    Budget : 6500 € 

    dont : 

     

     

    Carburant :      2552 €    2780 litres   moyenne : 13,64 litres / 100km 

                       

    Bateau :           200 €    Algéciras Ceuta / Ceuta Algéciras (open) 

                                                                                                                                                                              

    Visas :           732,20 €  Mauritanie:  frontière Guergarat : 55 € x2 = 110 € 

                                                   Mauritanie: retour frontière Gogui 55 € x2 = 110 € 

                                                   Mali : pris à Rabat 3 mois multi-entrées

                                                             550dhx2 = 1100 dh (100 €) 

                                          Burkina : pris au consulat de Bordeaux : 3 mois multi-entrées

                                                               (90+20) x2 = 220 € 

                                                   Visa de l’entente : pris à Ouagadougou 60 jours

                                                                   25000 cfa (38,11 €) x2 = 76,22 €

                                                  Côte ‘d’Ivoire : pris à Ouagadougou 3 mois

                                                                          58 €x2 = 116 € 

                                                        : 

    Assurances :     92,18 €   Mauritanie : aller : 950 UM (22,62 €) 

                                                                     retour : 680 UM (16,20 €) 

                                                  CEDEAO : (3mois) 35000 cfa (53,36€) 

     

    Douanes (véhicule) : 135,43 €  Mauritanie : aller : 400 UM (9.52 €) 

                                                                            retour : 500 UM (11,90 €) 

                                                        

                                      Mali : aller (Gogui) : 5000 cfa (7,62€)

                                                                     + 10000 cfa (travail sup du samedi) 15,24 € 

                                                                     + 5000 cfa (7,62 €) tampon police 

                                                                   retour (Zegoua) : 5000 cfa (7,62€)                                                                                

                                                         Burkina : aller (Sikasso) : 5000 cfa (7,62 €) 

                                                                       Retour (Bitou) venant du Togo :

                                                                                              2000 cfa (3,05 €) UEMOA 

                                                                                             +  5000 cfa (7,62 €)                                    

                                     Bénin : Porga : 5790 cfa (8,83€)   

                      

                                                         Togo : Tohoun : 7000 cfa cfa (10,67€) 

     

                                            Côte d'Ivoire : vignette touristique : 20000 cfa (30,49 €)

                                                                      + racket douane 5000 cfa (7,62 €) 

                                                                            

    Hébergement / Restaurants :   477,96 € 

    Visites :                          15,24 € 

     

    Véhicule :         1168 € (entretien + diverses petites réparations + 2 pneus avant)

     

    Reste pour la nourriture et les menus frais annexes : 1127 €


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires