• Réflexions après coup

    Après quelques contretemps, nous sommes enfin partis le 14 janvier 2016.

    Une fois de plus nous nous dirigeons vers l’Afrique de l’Ouest où la situation géopolitique est particulièrement instable.

    Après l’attentat en France au Bataclan, attentat à Bamako, attentat à Ouagadougou et plus tard en Côte d’ivoire, la famille n’est pas très rassurée ! Mais de nos jours, où sommes nous en sécurité ? Nul ne peut le dire …. Même pas en France ! Alors …. Inch Allah !

    Jamais nous ne nous sommes sentis en insécurité, pourtant, nous n’avons rencontré aucun voyageur. Les pays traversés, (Mauritanie, Mali, Burkina, Togo, Bénin, Côte d’Ivoire) confrontés plus ou moins au terrorisme, ont mis en place de nombreux contrôles routiers : exagérément en Côte d’Ivoire, très nombreux au Burkina, raisonnablement au Togo et au Bénin et contrairement à ce que l’on pouvait attendre, étant donné que c’est un pays en guerre, au Mali, très peu de contrôles ! Sans doute, ont-ils compris que le danger ne venait pas des Français. Tous ces pays se donnent bonne conscience, mais le contrôle des papiers et la visite du camion ne paraissent pas efficaces. Pour la sécurité des voyageurs, la remise de fiches de renseignements comme en Mauritanie semble le plus rassurant.

    L’année dernière, nous nous étions faits surprendre par des modifications administratives au sujet des visas. Après avoir pris toutes les dernières informations, cette année, nous avons pris nos précautions.

    -          Visa pour la Mauritanie pris à Rabat : 3 mois entrées multiples : 1107 dh

    -          Visa pour le Mali pris à Rabat : 3 mois double entrée 750 dh

    -          Visa pour le Burkina pris au Consulat à Bordeaux : 3 mois entrées multiples 90 €

    -    Visa de l’Entente pris à Ouagadougou 25000 cfa valable 60 jours (attention au moment de la demande de ce visa à Ouaga, il faut qu’il reste 60 jours sur le visa du Burkina)

     

    A la fin de notre boucle, de retour à Banfora, nous innoverons en allant faire un tour improvisé en Côte d’ivoire. Très beau pays où nous avons découvert, entre autres, les hévéas et les cacaoyers, nous ne le regretterons pas.

    Puis la boussole indiquera alors le Nord, c’est le moment de la remontée. Nous sommes sereins, nous sommes parais. Tout a très bien fonctionné jusqu’à notre arrivée à Gogui (frontière entre le Mali et la Mauritanie) !!!! Une fois de plus, les formalités avaient changé fin février. Le visa de 3 mois pris à Rabat n’était plus valable : obligés de reprendre un visa biométrique à 120€ par personne !!!! Voilà 2 années de suite que la Mauritanie change ses dispositions.

    C’en est trop !

    Nous décidons, pour le moment que les voyages en Afrique de l’Ouest sont terminés.

    Dommage, car malgré tout, nous avons maintenant de nombreuses connaissances que nous aimons bien revoir et qui sont, à chaque fois, l’occasion de pauses plus longues et de nombreuses discussions. Sans compter les nouvelles rencontres …

    Nous apprécions toujours notre fourgon qui nous apporte le confort nécessaire à notre âge ! Malgré les quelques petits soucis mécaniques, mais qui font partie des aléas du voyage, nous sommes pleinement satisfaits de notre « maison roulante » si bien qu’il est difficile pour nous d’envisager un autre mode de voyage.

    D’où les grandes questions :

    Où ? Quand ? et Comment le prochain voyage ?

     

    À très bientôt donc pour de nouvelles aventures. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :