• Sénégal

    senegal.gif

    Pour le véhicule avoir le carnet ATA que l'on prend dans les CCI 

    Pour info  : note du CCI de Paris : peut-être à essayer !!!!

    Globalement, les informations qui circulent concernant l'importation d'un véhicule privé au Sénégal sont fondées; et elles sont en tout cas concordantes avec plusieurs sources et témoignages verbaux. Cependant,  à défaut d'une confirmation officielle, ces éléments ne peuvent pas être entérinés.

    Les divers recoupements effectués semblaient,  dans un premier temps, valider de fait la réactivation du système des carnets ATA au Sénégal pour les véhicules de tourisme, mais cette décision n'avait pas été notifiée préalablement aux instances internationales.
    Il s'avère depuis que la seule notification authentique du changement des procédures locales au Sénégal accroît la confusion et ne confirme pas l'application du carnet ATA*.

    L'expérience passée ayant révélé la nature instable de la communication avec l'administration sénégalaise, il importe de considérer la situation avec beaucoup de prudence.

    En cette saison, de nombreux touristes sont ou vont être amenés à se diriger vers le Sénégal avec leur véhicule et devraient vraissemblablement contacter leur CCI.
    Dans l'attente d'une clarification nécessaire sur l'acceptation éventuelle des carnets ATA pour véhicules de tourisme au Sénégal,  les CCI "peuvent" cependant, à leur convenance eu égard au passif notamment..., proposer aux clients concernés l'emploi d'un carnet TOUS PAYS, établi  à la demande du titulaire qui en exprime par écrit le besoin ou le souhait, dans le but de leur faciliter les formalités douanières d'admission temporaire à l'étranger.
    Ce carnet ATA devra être assorti de toutes les précautions d'usage liées aux carnets TOUS PAYS, son acceptation par les autorités sénégalaises ne pouvant être formellement assurée.

    Le cas échéant, lesdits carnets peuvent être obtenue en ligne sur notre site : www.webataonline.com

    * dans les faits, cette note mentionne l'usage d'un autre document de passage en douane, dont à notre connaissance l'application est devenue techniquement parlant impossible au Sénégal. Les sources verbales semi-officielles sont quant à elles ambiguës.

     Argent :

    - espèces : change des euros

    - carte visa (quelques distributeurs dans les grandes villes) sinon, prise dans certaines banques

    - Western Union en cas de besoin.

    Circulation :

    Routes souvent en mauvais état !!!!

    Très nombreux contrôles de police, gendarmerie etc ... aux abords de Saint Louis : prévoir énormément de patience, beaucoup de courtoisie et : la voiture au top avec en plus : papiers en règle, assurance,  ATA, carnet de vaccination, 2 triangles, 1 extincteur, trousse à pharmacie, pas de vitres teintées, etc ... Attention à la vitesse, avoir les ceintures de sécurité (obligatoires) !!!!!! Véritable harcèlement !

    A la bonne saison pour voir beaucoup d'oiseaux (janvier, février) visite du Djoudj (réserves d'oiseaux). Penser à prendre le billet à l'hôtel (au centre de la réserve) pour la promenade en pirogue, sinon, pas de promenade !

    Sortie vers la Mauritanie par le Barrage de Diama: en 2007

    Route goudronnée côté sénégalais, piste côté mauritanien.

    Pour sortir, il faut encore et toujours payer !

    - Douane sénégalaise : 2500Fcfa (3,8€)

    - Police sénégalaise : suivant l'humeur du moment !

    - Péage pont de barrage : 4000Fcfa (6,10€) hors hivernage.

    Ce n'est pas fini, la suite à payer ........ voir en Mauritanie !


  • Commentaires

    1
    bisonravi
    Lundi 29 Mars 2010 à 23:33
    bonjour, et bravo pour votre blog!

    je projette de descendre au mali, avec ma voiture de plus de 5 ans...donc a priorie c'est bon ya plus trop de soucis, si j'ai un passavant? Et si je veux revendre ma voiture la bas est ce possible?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :