• Notre voyage au jour le jour

     

    Samedi 30 décembre 2006<o:p></o:p>

    Jour J - 1

    Récapitulatif des préparatifs  comme pour chaque voyage :

    La voiture :

    - nous emportons le matériel pour faire quelques travaux au chaud au Maroc

    La "paperasse" :

    - permis de conduire international (validité 3 ans)  Jacques et Marie-Françoise (cette année)

    - fiches frontière Maroc (passagers et voiture)  remplies à l'avance pour passer plus vite !

    - fiches de renseignements police pour le sud marocain

    - Photocopies papier de tous nos documents administratifs (passeports, permis de conduire, carte grise voiture, assurance)

    - Copies de ces mêmes documents sur notre boîte aux lettres Email (toujours disponibles) !

    L'intendance :

    - Les courses sont faites

    - La pharmacie est complète.

    Sans oublier : moustiquaires, produits anti-moustiques, (cette année pas de bracelets qui ne se sont pas montrés très efficaces l’année dernière)  produits solaires, et doubles de lunettes ... au cas où....

    - Les vêtements sont prêts.

    Matériel Co-pilote

    - Pour la navigation : cartes, guides, GPS

    - Carnet d'adresses, bons plans, contacts possibles  etc ......

    - Téléphones : GSM et satellite

    Appareils photos, jumelles.

    A 17h30 : ça y est la voiture est chargée !

    Il ne restera plus que demain à rajouter le "frais" dans le frigo et les affaires de toilette.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     

    Dimanche 31 décembre 2006      14h15

    Voilà, tout est chargé ...........

    Nous sommes prêts !

    Départ, 1ère  direction : Dax (famille de Jacques !) pour la fin d'année !

     

    <script src="http://www.blogmusik.net/embedded/blogmusik.js" type=text/javascript></script><script type=text/javascript> Blogmusik.path = '6379'; Blogmusik.color3 = '0066FF'; Blogmusik.color2 = '0066FF' Blogmusik.color1 = 'cccccc'; Blogmusik.writeFlash(); </script>

    Bonnes fêtes à tous .............

     

     

    Mardi 2 janvier 2007

    Bon, nous sommes de retour à Bordeaux.

    Arrivés à Dax (dimanche soir) : grosse fuite d'huile à la boîte de transfert !!! Nous avons eu le réveillon et la journée du 1er  de l'An pour cogiter !!!! Ce matin, nous avons pris les pièces nécessaires à Euro 4x4 Parts et ce soir notre "mécano préféré" (Serge) avec Jacques réparera tout ça !!!! Inch Allah

    Si tout va bien .............. 2ième  départ demain matin !!!!!

    Bonne Année à tous et A+

    Mercredi 3 janvier

    Après avoir réparé la voiture jusqu’à 1h du matin, nous nous sommes reposés un peu !!!!

    Départ de chez Serge (le mécano) à 8h !!! ça marche !!!!

    Le soir nous évitons Madrid par la droite. Bivouac dans la montagne : super ! 

                                

    Jeudi 4 janvier

    Nous continuons à éviter Madrid par la droite …….. Nous nous retrouvons sur la route du Portugal ………. Plus loin nous tournerons vers Séville.

    Sur la route nous perdrons (mal attachée) notre « machine à laver » !!!! toute neuve, jamais servie !!! dommage !!!

    Ce soir là nous dormirons dans des eucalyptus entre Cadiz et Algéciras.  

    Vendredi 5 janvier

    Direction Algéciras ……… Décathlon pour retrouver une « machine à laver » youpi !!!!!!!! c’est bon !!!

    Nous prendrons le bateau à 12h.

    Arrivés à Ceuta : courses à « Cash Diplo » puis pique-nique sur le bord de la plage. Il fait 19° !!!!

    Passage de la frontière ………voir formalités Maroc

    Et nous voici au Maroc !!!!

     Nous avons donc bivouaqué sur la route de Larache, dans « notre » bois d’eucalyptus, au bord du lac.                             

    Nous avons fait notre premier feu !! 

                                       

    Samedi 6 janvier

    En repartant ………. Que voyons-nous ??? quatre 4x4 immatriculés dans le 40 et le 33 installés eux aussi dans le même bois un peu plus haut !!! mais …. Ils remontent ! la rentrée c’est pour lundi !

    Après amples discussions, nous reprenons la route chacun de son côté : eux vers le nord et nous plein sud mais dans le brouillard.

    Plus loin sur l’autoroute, nouvelle rencontre de trois véhicules immatriculés eux aussi dans le 33. !! ceux sont des Unimog 4X4 poids lourd de « désert.aventure.com » !! discussion sur leur parcours !! voir le Dakar à Er Rachidia !!

    Tout le Sud-Ouest  est au Maroc ??

    Bivouac de Midi = coin secret (bois de chênes-lièges à l’entrée de Rabat)

    Bivouac du soir = coin calme entre mer et forêt (Azemmour).                                                   

                       

    Dimanche 7 janvier

    Direction Agadir mais …. Toujours dans le brouillard !!!!!

    Aux alentours d’Essaouira nous trouverons (difficilement,) un coin repas.

                               

    A 17h arrivée au camping d’Agadir pour prendre une bonne douche chaude avant 18h. Il y a beaucoup de camping-car de retraités avec leurs « habitudes » !!!! difficile de se faire une petite place. Le gardien nous aidera. De toute façon ce n’est que pour une nuit. Le lendemain nous reprendrons la route après avoir mis à jour le blog et fait quelques courses avant la descente vers le grand sud.

    Arrêt prévu à TanTan pour voir (peut-être) le Dakar.

    Lundi 8 janvier

    Donc, après avoir mis le blog à jour, nous avons pris la route direction Tiznit. C’est décidé : nous allons faire notre possible pour voir le Dakar !!! Nous irons dans toutes les « Gendarmeries Royales » pour connaître le parcours des concurrents. Ce sera très difficile !!! De Gendarmerie en Gendarmerie nous avançons à petits pas. Nous nous retrouvons dans la montagne sur la route de Tafraoute pour le bivouac du soir. Nous sommes SEULS !!!! quelle différence avec le camping d’Agadir !!!Nous sommes dans notre élément ! 

                                  

    Mardi 9 janvier

    Direction la gendarmerie de Tafraoute. Quelle déception : le Dakar ne passe pas dans leur secteur ! Il faut aller se renseigner à Tata. Comment y aller ? par la piste ! Au bout de 4 heures de piste (mais c’est très beau, pas de regret)

                                      

    nous sommes enfin à Tata. Le gendarme de faction nous indique un lieu stratégique de passage des concurrents : d’ailleurs les gendarmes y passent la nuit. Nous fonçons donc (il est 18h et bientôt nuit) au km indiqué mais ………. personne. Nous retournons donc à Tata (au camping municipal) pour y passer la nuit. Sur notre chemin nous rencontrons la voiture du Dakar qui doit faire ouvrir le « mur » (frontière mauritanienne) et le chauffeur nous indique lui aussi le lieu de passage des concurrents (à environs 20 km de Tata). Nous y serons demain matin.

    Mercredi 10 janvier (Nous sommes le lendemain matin)

    A 9h15 nous sommes sur la piste, et quelle piste !!!! nous avons trouvé le passage idéal (traversée d’un oued !!)  pour faire de belles photos des véhicules du Dakar. En attendant la première moto, un autre véhicule vient s’installer près de nous : ce sont des Australiens arrivant d’Abu Dhabi (United Arab Emirates ). Et voilà Marie-Françoise entrain de « baragouiner » anglais avec eux !!!! C’est folklorique, mais …… satisfaite d’elle, peut cependant mieux faire !!!

    Puis arriveront les motos (9h35)

                                                      

    puis les voitures (11h 30). Repas sur le bord de la piste, café puis les trucks arrivent !!! Nous repartirons vers 14h30 (entre 2 trucks) direction TanTan.

    Plus loin, sur la route, 12 km avant AKKA, une personne nous fait des signes ????? nous nous arrêtons : c’est  un concurrent en panne qui demande de l’aide. Bien sûr, nous jouerons l’assistance !! C’est un Espagnol (RE légère barrière des langues !!!), mais nous nous comprenons malgré tout. Nous l’aiderons à trouver une batterie au village suivant  puis le ramènerons sur la piste où l’attend son pilote. Nous resterons avec eux jusqu’à la nuit pour essayer de les dépanner mais …….. nous sommes impuissants devant l’électronique d’un Mitsu !!! (n° 424) , il faut qu’ils appellent leur assistance qui ne sera là que vers 20h ou plus !

                                  

    Nous partons donc (un peu déçus de ne pas les avoir dépanner) dans le noir, vers une palmeraie pour bivouaquer (photos de nuit essais de flash). Surprise demain matin !  

    Jeudi 11 janvier

    En définitive la palmeraie était assez étroite mais suffisante pour nous. Toujours pas de « visiteurs » depuis notre départ lors de nos bivouacs !

    Puis, direction « le grand sud » en commençant par Tan Tan. Sur la route nous croiserons BEAUCOUP de camping-cars revenant de l’étape du Dakar ! (plus de 200)

    Maintenant c’est parti pour de nombreux kilomètres dans le vent de sable ……

    Le soir 1° bivouac dans les dunes !!! 

                                     

    Vendredi 12 janvier

    Toujours beaucoup de vent ! plus loin de la brume + sable !!!!

    Le repas de midi sera donc un pique-nique dans la voiture !

    Par contre cet après-midi le thermomètre a indiqué 30,6° !!!!

    Le soir nous serons au camping de Dakhla !!! Que de monde !!!! et surtout des camping-cars !!!

    Demain matin : cyber pour vous donner de nos nouvelles. 

    Samedi 13 janvier

    Je suis donc au Cyber pendant que Jacques fait changer les lames arrières : c'était prévu, nous avions toutes les pièces ! coût de la main d’œuvre : 150 dh soit 15 € !!!!

    Demain départ vers la Mauritanie !Il fait très beau, le temps est plus clair!

    Samedi 13 janvier (suite)

    Le changement des lames a donc été effectué, mais …….. c’est pire qu’avant ! L’après-midi, nous avons donc fait refaire 2 paquets de lames (et receintrer) avec les 4 que nous avions. La réparation aura duré 5 heures ! Maintenant , tout va bien. 

    Dimanche 14 janvier

    Comme prévu, après avoir tout rangé dans la voiture, nous prendrons la route vers la frontière mauritanienne. A 16h  nous serons à « la dernière station » ! Nous avons donc le temps d’aller jusqu’au port de pêche à 15 km de là, pour acheter du poisson, mais ……. Oh surprise, le poisson est cadeau !!

    Nous irons bivouaquer ensuite à « notre » petite plage plus loin.

                            

    Soirée au bord de l’océan, bercés par le bruit des vagues et en prime …. un petit feu !!!! 

    Lundi 15 janvier

    Direction la frontière (qui est à 80 km) : beaucoup de monde à la frontière marocaine, mais ça ira assez vite. Puis frontière Mauritanienne !!! Visa : pas de problème : 20€  ou 250dh.

    voir : formalités Mauritanie

    Par contre à la douane ……….. GRANDE FOUILLE du véhicule : recherche de l’alcool, de la bière et du vin !!!! ATTENTION  Nous étions prévenus ….. ce fût chaud !!!! mais pas eu de problème !

    Possibilité de changer de l’argent sur place (caravane). Il paraît que l’on peut prendre l’assurance aussi au poste frontière mais « l’assureur » dormait encore à 12h !!!! quant à celui soit disant au carrefour plus loin … il n’y est plus ! Nous sommes donc allés à Nouadhibou prendre une assurance pour le véhicule. Impossible de trouver un petit restaurant (pour une fois !!!) nous avons donc fait comme tous les jours : repas dans la nature au bord de la baie des Lévriers.

    Le soir, nous bivouaquerons dans les dunes sur la route qui mène à Nouakchott au km 330.

                                               

    Mais la nuit ………….. Quelle histoire ! À 5h du matin un « passager clandestin » a manifesté sa présence en faisant du bruit côté co-pilote. Qu’est-ce ? Une souris  (comme déjà 2 fois) ? Pendant une heure nous viderons tous les bagages qui sont à l’avant, mais ………. Toujours le bruit ! Mais pas celui d’une souris ! Nous nous rendormirons donc. A 8h toujours le bruit ! Nous repartirons sans connaître notre passager clandestin ! 

    Mardi 16 janvier

    Direction Nouakchott :

    À 11h05 : fin du mystère. Notre passager clandestin est un gros papillon de nuit qui était dans le système d’aération et qui cherchait la sortie !

    À midi arrêt repas au bord de l’océan. Nous en profitons pour aller voir les pêcheurs et acheter un poisson.

    À 16h30 nous serons à l’Auberge Menata. Nous nous installons dans un petit coin

                                        

    et les discussions commencent avec tous les gens qui se trouvent là. Bien sûr chacun raconte ses aventures puis ce seront les échanges de bons tuyaux, puis comparaison des véhicules et leurs aménagement. Nous nous coucherons vers 22h !!!! Tard, pour nous, qui d’habitude, nous couchons vers 20h !!!!

    Mercredi 17 janvier

    Nous irons à l’ambassade du Mali pour faire faire les visas que nous avons eus à 12h. Puis diverses courses et cyber. 

    Au fait : la "machine à laver" s'avère efficace !

    Nous pensons bien vous, ici tout va bien. Hier encore il faisait 32° dehors et 42° dans la voiture !!!!!

    Jeudi 18 janvier

    Après avoir tout plié, nous voilà repartis direction le soleil levant vers 9h30.

    A 11h nous rattrapons et doublons un camion immatriculé 38. Celui-ci nous fait signe de nous arrêter. Ce sont les deux jeunes qui nous avaient contactés sur Internet pour des infos sur notre voyage de l’an passé. Ça fait plaisir de pouvoir mettre « une tête » sur des personnes de l’autre bout de la France et qui vous reconnaissent en Afrique !!! Nous discutons donc de nos différents voyages et la suite de celui-ci. Au bout d’une heure nous repartons ….. en pensant que nous nous reverrons peut-être plus loin !

    L’après-midi : autre rencontre : une voiture du Dakar (Mitsu espagnol 475) est panne sur le bord de la route et bien loin du circuit du rallye. Ils voudraient rejoindre Tambacounda le plus rapidement possible. Après les avoir aidé à regonfler leurs 4 roues bien « usées » et le pont arrière cassé nous leur conseillons de passer par Rosso pour aller plus vite. Ils attendront quand même le camion d’assistance. Quant à nous nous repartons vers l’est.

    Le soir, bivouac dans des dunettes : premier plantage : on dégonfle, on sort la pelle et on creuse …. Et nous voilà sortis d’affaire !  

    Vendredi 19 janvier

    Étape de liaison jusqu’à Ayoun El Atrous où nous nous arrêterons le soir dans un site superbe ! Nous sommes seuls au milieu des rochers !!!

                              

    Depuis notre départ de Bordeaux, chose extraordinaire, nous n’avons toujours pas eu de visiteurs lors de nos différents arrêts !!!! 

    Samedi 20 janvier

    Direction le sud : la frontière Malienne, Nioro où il faut effectuer toutes les formalités : douane, police, assurance.

    Voir : formalités Mali

    Tout ceci sera terminé à 12h30. Aussitôt passé la frontière malienne, nous avons trouvé des chevaux, de nombreuses petites motos et des mobylettes qu’il n’y avait pas en Mauritanie.

    Plus loin (il y a encore 15 kms de piste) premier repas au Mali et là …… nos premiers spectateurs seront très rapidement autour de nous !

                                                                   

    Il va falloir s’y habituer ! Après, nous serons vite sur le goudron : profitons-en car il paraît qu’il reste encore 100 kms de mauvaise piste. Ce sera pour demain car à 16h30 nous nous arrêterons pour prendre le temps de prendre une bonne douche dans la brousse et mettre les dernières infos sur l’ordi pour la mise à jour du blog à Bamako. 

    Dimanche 21 janvier

    Dès notre réveil, nous retrouverons tous nos compagnons : les oiseaux africains avec leur doux chant ! C’est bien agréable !

    Nous reprendrons donc la route, mais très vite le goudron se termine et nous voilà partis pour 100 kms de piste (tôle ondulée) :

                                                                 

    nous mettrons près de 4 h pour les faire ! Il faut dire que nous  « ménageons notre monture » !

    Avant d’arriver à Bamako (nous ne voulons pas être un « dimanche à Bamako »), nous nous arrêterons dans la brousse pour prendre une bonne douche : nous sommes plein de poussière rouge de la piste !!! 

    Lundi 22 janvier

    Bamako.

    Il faut aller dans une banque.

    Aller à l'ambassade du Burkina pour faire faire les visas : plus de visas de l'entente !! Par contre le visa pour le Burkina : 28200 Fcfa. Au fait l'ambassade a déménagé depuis 3 ans ! Elle n'est plus dans le quartier de l'hippodrome.

    D'ailleurs nous mangerons à côté : Centre du secteur privé ( cafétéria et cyber)

    Faire les courses, plein d’eau et de gasoil.

    Nous reprendrons les passeports à entre 15h et 16h puis direction l'est et le Burkina.

    De ce fait, nous ne pourrons pas vous donner de nouvelles d'ici une quinzaine de jours. Nous devons passer une semaine environ au village de Bomborokuy (but de notre voyage) et là pas d'électricité ni d'eau!!!

     Lundi 22 janvier suite

    Après le cyber, nous avons donc récupéré nos passeports avec nos « chers visas » pour le Burkina !

    Puis direction la sortie de Bamako en faisant un dernier « plein » dans un super marché avant la brousse !

    En définitive :

    « Le lundi à Bamako …

    Tout se passe comme il faut ! »

    Bivouac du soir à 30 kms de la capitale. Nous sommes bien !

    Visite des « voisins »  hommes. Mais très vite ils repartiront chez eux.

    A la nuit nous aurons une chouette qui viendra jouer la curieuse ! 

                                                                         

     

    Mardi 23 janvier

    Nous allons vers l’Est, le décalage horaire se fait sentir ! Le soleil fait son apparition à 7 h (heure GMT). C’est au tour des femmes à venir nous rendre visite. Mais toujours sans rien demander !

    Puis direction Ségou, Bla, San …. Il est 17 h 30 et nous voilà à 40 kms de la frontière du Burkina !

    Mercredi 24 janvier

    Fin du Mali, passage frontière entrée au Burkina Faso.

    Voir :formalités Burkina Faso

    A 12h nous serons à Bomborokuy.

                                                                          

    Retrouvailles avec le mécano : Oumarou, notre hôte de l’année dernière. SURPRISE générale ! Il nous trouvera un maison (en face de la sienne, voir photos) pour notre séjour dans le village. Nous prendrons l’après-midi pour palabrer et nous installer. 

    Jeudi 25 janvier

    Nous rendrons visite successivement à la secrétaire de mairie, au Préfet, au responsable de la mission catholique. Les rendez-vous sont pris pour les diverses rencontres officielles à venir.

    L’après-midi avec la chaleur, sera plutôt relax, avec séance de coiffure pour Madame.

                                                                                      

    Plus tard, intrigués par la musique, nous irons au « cabaret » voir les musiciens, les danseurs et boire du dolo ( bière de mil ). 

                            

    Vendredi 26 janvier

    Matin : prise de contact avec les enseignants de l’école primaire. Rendez-vous pris demain matin pour la remise officielle du matériel venu de Bordeaux.

    Après-midi : visite au collège pour une séance de sport des 6° ( plus de 90 élèves !!!) et en pleine chaleur !!!!

                                 

    Le soir, séance de cinéma improvisée : nous passons Kirikou sur l’ordinateur ! Quelques enfants puis quelques parents seront là ! 

    Samedi 27 janvier

    Journée des remises des cadeaux.

    Le matin nous serons à l’école à 9h30. Le carton sera remis aux enfants puis aux maîtres devant toute l’école. En échange les plus grands ont fabriqué quelques objets, fait des dessins et écrit un mot pour l’école de Bordeaux (école Flornoy) qui a offert ce carton de matériel scolaire.

                                              

    L’après-midi, nous serons à la mission catholique à 15h pour le remise des médicaments offerts par Médecin du Monde.

                               

    Puis nous irons un peu plus loin dans la brousse, visiter un pensionnat de jeunes filles où elles apprennent le « métier de maîtresse de maison » : couture, broderie, cuisine, lessive, jardinage etc …..

    Journée bien remplie !!! 

    Dimanche 28 janvier

    C’est le jour du pèlerinage diocésain à Notre Dame du Rosaire. Nous y serons à 9h. Tout le village et même ceux des alentours sont là, avec grande chorale et même l’évêque !

                              

    Il fait très chaud, on est debout !!!! Nous ne resterons qu’une heure, alors que la cérémonie durera plus de 3h !!! L’après-midi la paroisse a organisé une kermesse, nous irons y faire un tour.

    Le soir, séance de cinéma en particulier pour la famille de notre hôte puis fin de soirée avec un petit feu d’artifice que nous leur avons offert.

    Lundi 29 janvier

    Journée tranquille pour nous permettre de tout vérifier avant notre départ demain pour ????

    Après la sieste (obligatoire par de telles chaleurs : plus de 40°), rangement dans des cartons puis dans la malle, des objets fabriqués par les enfants et offerts à l’école Bordeaux-Flornoy.

    Puis ….. panne de batteries !!! heureusement la main d’œuvre ne manque pas. Tout le monde pousse …. La voiture démarre. Nous la laisserons tourner 1h afin de recharger les batteries !

    Dernier soir à Bomborokuy : tout le monde nous réclame la « télévision » (Kirikou) pas possible,  et nous sommes invités chez 2 familles pour boire le dolo ! La soirée se termine pour nous à 22h30. Nous, ça va, mais certains ….. bien éméchés !!! 

    Mardi 30 janvier

    Nous sommes réveillés à 6h45 par Marie-Salomée qui tambourine à la porte pour avoir notre adresse avant de partir au collège. Puis, ce seront tous les voisins qui, chacun à leur tour, viendront nous réclamer notre adresse ou nous donner la leur, et nous dire au revoir.

    A 9h,  nous partons rendre visite (promise la veille au soir) chez Martin-Pierre,

                                      

    puis ce seront les « Au Revoir » (photos polaroïd) avec la famille de notre hôte : Oumarou.

    Ce n’est pas terminé :

    - faire le plein d’eau potable à la mission catholique

    - faire le plein d’alcool à la boutique

    - acheter du pain, de la viande

    -faire le plein  du réservoir d’eau à la pompe

    Etc ….

    Enfin, bref, nous ne quitterons le village que vers 10h30

     

    BOMBOROKUY : quel village ???<o:p></o:p>

    C’est un grand village qui a un gros problème : il n’y a pas d’eau ( 1 seule pompe et des puits où l’eau se trouve à 80 mètres !) et c’est un village « oublié » par le gouvernement et les ONG ( pas de famille des personnes au gouvernement dans cette province !) Le manque d’eau entraîne des problèmes d’hygiène qui entraînent des maladies …..<o:p></o:p>

    C’est un village principalement d’agriculteurs (mil, sésame, bissap, arachides), chacun élève ses poules, cochons, chèvres, moutons. Pas de possibilité d’avoir de potager. Marché tous les 5 jours.<o:p></o:p>

    Toutes les religions sont présentent : catholiques, protestants, musulmans, témoins de Jéhovah, animistes… et pourtant, tout le monde se respecte !!!<o:p></o:p>

    Tous les soirs, il y a la fête dans une famille : « soirée dolo » appelée « cabaret ». Souvent la musique s’entend jusqu’au petit matin !!<o:p></o:p>

    Nous avons été très bien reçus  par tout le monde. Difficile d’en repartir !<o:p></o:p>

    Une chose que nous ne regretterons pas : les cris des animaux la nuit : les coqs, les pintades, les ânes ….<o:p></o:p>

    Pourtant, si « Dieu le veut » comme ils disent, nous y retournerons l’année prochaine dans l’espoir de leur apporter un peu plus que cette année !!! Comment avoir de l’aide ????<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Suite de notre voyage :

    Direction Nouna. Recherche pendant ½ heure d’un cyber : introuvable ! Nous abandonnons et faisons faire la vidange du moteur. En fait, c’est un des mécaniciens de l’année dernière (changement de l’embrayage) qui  nous la fera. Là aussi, retrouvailles !

    Nous reprendrons la piste (quelle piste !!!) pour Dédougou. Là aussi, recherche pendant ½ heure d’un cyber. Enfin un : au bout de 5 mn, je n’ai toujours pas atteint la page pour la mise à jour du blog : j’abandonne !

    Donc, changement de programme. Afin de pouvoir vous donner de nos nouvelles plus rapidement, nous repartons vers Ouagadougou. 17h15 il faut trouver un bivouac rapidement avant la nuit. 18h, ça y est, nous sommes dans la brousse au calme : seuls avec les oiseaux !!!

    Nous savourons la tranquillité retrouvée ! 

    Mercredi 31 janvier

    Nous sommes réveillés par le chant des oiseaux …

    Nous reprendrons la piste (tôle ondulée, parfois défoncée par les pluies). La progression est lente. (Qui veut aller loin, ménage sa monture). Nous apprécions cependant les villages traversés (chacun sa personnalité : greniers, potiers etc ….) et les paysages différents (par la présence d’eau ou non) :

    - champs, jardins, brousse (brûlée ou  non), verdure,  ……… 

    A 11h nous retrouvons la rivière Mouhoun (où nous nous étions arrêtés l’an passé). Nous faisons une nouvelle pause : lessive, repas, sieste, ordinateur, douche, etc ….

                                         

    Demain nous reprendrons la piste (encore 50 kms avant le goudron) puis direction Ougadougou pour retrouver le cyber ( où nous étions l’an passé)  et vous donner enfin de nos nouvelles. 

    Jeudi 1° février

    Nous avons donc repris la piste ….. À midi  nous étions à Ougadougou pour nous installer pour manger. Et …. Nous voilà au cyber de l’an passé !!!

    Il fait très chaud. 

    Jeudi 1° février suite

    Dans l’après-midi plusieurs 4x4 sont arrivés sur le parking de l’hôtel où nous passons la journée. Jacques discutera avec eux. Confirmation : c’est difficile de voyager à plusieurs véhicules …..de nombreuses concessions sont indispensables !!!! mais pour combien de temps ? 

    Vendredi 2 février

    Départ direction le nord :Djibo pour aller ensuite vers Gorom-Gorom.

    Au départ de Ouaga, la piste est en travaux (futur goudron) sur environ 100 kms. Nous y trouvons les célèbres charrettes de bois tirées par des ânes sur de nombreux kilomètres.

                                      

    Puis paysage de savane avec parfois quelques reliefs. Le soir bivouac près de cases Peul abandonnées. 

    Samedi 3 février

    Direction Gorom-Gorom par la piste. Djibo – Aribinda piste en latérite correcte. Puis Aribinda – Sikiré piste sableuse impraticable à la saison des pluies ! Par contre superbes paysages avec des sortes de monolithes surprenants. A partir de Sikiré jusqu’à Grorom-Gorom (piste latérite correcte), traversée de paysages de savanes habités par de nombreux Peuls (agriculteurs et surtout éleveurs) avec  leurs énormes troupeaux de bœufs. Lors d’un arrêt repas de midi nous aurons la visite d’une famille Peul. Très belle réception par les femmes : chants, danses …..

                                

    difficile de les faire repartir alors que nous mangions : toujours très étonnées de notre installation et de nos manières européennes !

    Le soir nous irons dans le Sahel à Oursi, site dit touristique pour sa mare et ses dunes ! Nous serons un peu déçus ! la mare n’est qu’un énorme marécage et les dunes ….. quand on a vu le Sahara … ce sont des dunettes !!! Nous y passerons quand même la nuit.  

    Dimanche 4 février

    Retour sur Gorom-Gorom, là aussi « touristique » avec les : « donne moi un bic, donne moi un ballon donne moi de l’argent etc ….. » puis direction Dori, Bani ……

    Comme nous voyageons seuls et toujours dans la brousse, nous avons la possibilité lors de nos divers arrêts repas, bivouac etc … d’avoir des contacts privilégiés avec la population. A midi nous avons eu une longue discussion à un papi du pays qui parlait très bien le français. L’après-midi, nous nous sommes arrêtés à une pompe sur le bord de la route : là se trouvaient des jeunes filles qui faisaient la lessive. A notre tour nous avons fait la notre : d’où comparaison des différentes façons de procéder ! Nous avons toujours un contact  beaucoup plus facile et agréable avec les femmes ! 

    Le soir, bivouac sous un baoab (comme souvent) avant d'arriver à Kaya.

                         

    Lundi 5 février

    A midi  nous serons à Ouaga. Exploit : nous nous payons notre premier restaurant !

    L’après-midi, à travers une criculation infernale,

    direction la sûreté pour informations sur les visas et là ………

    SURPRISE : le visa de l’entente existe bien. Pour 25 000 F cfa et 2 photos vous avez le visa de 2 mois pour le Burkina, le Togo, le Bénin, le Niger et la Côte d’Ivoire( où nous n’irons pas) ! Nous avons appris aussi qu’à la frontière de Faramana on délivre bien des visas  pour 15 000 F cfa pour 1 semaine, renouvelable gratuitement avec 2 photos à Ouaga. Les Ambassades font payer très cher les visas et vous donnent de mauvaises informations !!!!

    Nous aurons donc nos visas demain après-midi. De là …. Nous partirons direction le Togo … le Bénin … le Niger …. et retour par le Mali ……

    Tout continue à aller bien.

    Il fait très chaud. Cet après-midi Jacques a même fait un ploufffff dans la piscine de l’hôtel. Nous bivouaquons dans le parc de l’hôtel avec d’autres 4x4.

    Mardi 6 février

    Ce matin : panne de notre « gazinière ». Nous partons donc à la recherche du réchaud : 2 feux et de 52 cm de large !!! En définitive  nous trouverons un 3 feux et 54 cm (13500Fcfa). Mais ça va aller !

    L’après-midi  nous récupérerons comme prévu nos visas, puis nous ferons les courses avant le départ prévu pour demain matin. 

    Mercredi 7 février

    Départ pour le Togo : nous faisons tous les pleins : eau, gasoil et tentative de remplissage de la bouteille de gaz mais l’usine (à 30 kms de Ouaga ne remplis pas les bouteilles des particuliers, 60 kms pour rien !).

    Nous sortons définitivement de Ouaga vers 11h30, direction la frontière …..

    A 16h30 : accrocache  (au péage de Tenkodogo) avec un minibus venant en sens inverse et dont les freins ont lâchés !!!!! demi-tour pour le rattraper. Il faudra que Jacques aille chercher la police (au péage) pour essayer de trouver un accord car ……vous vous en doutez ….. pas de papiers en règle(véhicule, assurance, chauffeur) !!! Au bout d’une heure de palabres, nous tombons sur une solution : le propriétaire du minibus s’engage à nous faire réparer la voiture, nous trouver un lieu de stationnement pour la nuit et pendant le temps de la réparation le policier garde les papiers du minibus.

                                          

    A 17h la voiture est chez un tôlier (ma foi très adroit),

                                             

    on démonte le feu arrière droit pour avoir le modèle et trouver un feu arrière gauche (il n’y en a pas à Tenkodogo). Il faudra donc aller en chercher un dans une autre ville ! Ce sera fait demain (paraît-il !)

    A 19h on nous guide jusqu’à la Croix-Rouge où nous passerons la nuit sur la parking et avec douche et toilettes. 

    Jeudi 8 février

    On vient nous chercher à 7h30 pour terminer les travaux :

    1° le tôlier finit de redresser l’aile  

                                                              

     

    2° Soudure du pare-choc      

                                                                 

    3° Peintre auto : masticage, peinture : le tout sera fini vers 17h.

                                                                     

    Manque le feu arrière gauche. Ils ne trouvent pas l’intérieur du feu, il faut donc faire « bidouiller » le casser pour réparer. Ça y est ….. on attend toujours le cache !

    Phrase connue : « Ça va aller  Ils vont arriver ….. »  

    Vendredi 9 février

    Même chose : A 7h 30 nous sommes sur le lieu de travail et ……….. même phrase :

    « Ça va aller  Ils vont arriver ….. »

    A 10h toujours rien : on finit par se fâcher : on a autre chose à faire que d’attendre.

    On va donc faire faire la peinture du pare-chocs,

                                            

    laver la voiture et le plein d’eau. A 14h30 nous sommes sur le lieu de rendez-vous comme prévu pour le feu ARG. A 17h il arrive enfin !!!! Oui mais voilà ….. ce n’est pas le bon : c’est un 2° feu ARD (comme le modèle !) Il vaut mieux en rire :

    En Afrique tout est possible …. Rien n’est certain !!!!

    Il faudra donc qu’ils repartent à Ouaga en chercher un nouveau !

    Nous passerons donc une nouvelle nuit à la Croix-Rouge. 

    Samedi 10 février

    A 10h nous avons enfin notre feu ARG.

    Cette fois-ci c’est le bon. Nous repartons (avec le propriétaire du mini-bus et son chauffeur) au péage afin que le policier vérifie les travaux afin de leur remettre leurs papiers.

    10h30 c’est finit.

                           

    A 14h nous franchirons la frontière du Togo

    voir : formalités Togo

    et le soir nous retrouverons notre brousse pour passer la nuit, tranquilles ……….. 

    Dimanche 11 février 07

    Nous poursuivons notre route vers le sud du Togo.

    Quelle différence avec le Burkina : beaucoup de verdure, de fleurs, pas de charrettes, moins de vélos et beaucoup de personnes à pied avec les paquets sur la tête !!! Mais des camions énormes (surchargés) qui défoncent les routes !!!!! sont en panne ou ont de nombreux accidents !!!!!

    Nous retrouverons notre petit coin de « jungle » de l’année dernière, où nous nous arrêterons à midi pour rincer la lessive dans le Koumongou.

                                           

    Le soir : arrêt bivouac un peu avant Sokodé afin de préparer la mise à jour du blog sur l’ordi. 

    Lundi 12 février

    Direction Sokodé. Trouver un cyber pour faire la mise à jour. 

    Pour nous, tout va bien, le moral est au beau fixe malgré quelques contrariétés, mais c’est ça l’aventure !

    Lundi 12 février (suite)

    Après la mise à jour du blog à Sokodé, nous avons pris la route direction le sud.

    Nostalgie, à midi nous avons mangé dans la cour d’une école !!!! Nous repartirons avant la reprise à 14h. Les coins tranquilles se font rares !!! Difficile de trouver un coin pour le bivouac du soir !!

    Mardi 13 février

    Nous prendrons la route des Plateaux (sud-ouest du Togo), paysages fabuleux, forêt dense, végétation exotiques !

    Igname, Manioc, Cola, Caféiers, Cacaoyers, Noix de cajou, Frangipaniers, Ananas, Cocotiers, Palmiers, Bananiers, Jacquet, Merna !!!

                         

    Mercredi 14 février

    Le goudron se transforme en piste, la végétation est de plus en plus dense ( arbres gigantesques, majestueux !!!).

                                                    

    Nous faisons comme Kirikou, nous suivons la piste des flamboyants …. mais ils ne sont pas en fleurs….

    A midi nous retrouverons le goudron, le soir nous dormirons sous un acajou après avoir traversé une plantation de teck.

    Jeudi 15 février

    Avant le départ, petit bricolage : réparation des fixations des charnières du couvercle du capot de la réserve d’eau. Retour à la grande ville la plus proche pour faire les pleins et les course au marché. Puis direction le sud.

    Vendredi 16 février

    Piste sur la gauche pour rejoindre la route au pied des Plateaux.

    A midi nous mangerons sous les palmiers et les manguiers près d’une maison et le soir bivouac dans une palmeraie !!!!

                             

    Demain nous nous rapprocherons de Lomé !!!!

    Recherche d’un cyber pour faire la mise à jour du blog.

    Samedi 17 février

    Nous sommes au 3° cyber !!!! J'ai mis 15 minutes pour ouvrir cette page !!!! et Jacques attend dans la voiture dehors au soleil !!!!

    Nous sortons de notre brousse et nous nous retrouvons dans la circulation d'une capitale !!! c'est dur !

    Samedi 17 février (suite) 

    Au bout de 4 cybers, voilà enfin le blog mis à jour !!!

    Nous nous installons dans un camping (Chez Alice) à Baguida (15 kms) à l’est de Lomé. Nous y trouverons 3 jeunes  Français en Peugeot et BX qui sont partis de France depuis le mois de novembre. Nous discuterons de nos différentes expériences suite aux diverses rencontres avec la population africaine !!!! Nous avons les mêmes idées sur le travail qu’il reste encore à effectuer au niveau de l’hygiène, la santé, la nutrition etc …. 

    Dimanche 18 février

    Nous resterons au camping afin de faire une grosse lessive, et de se reposer un peu !

    Le matin, je (M.F) partirai en ville avec « l’artiste » qui travaille et garde le camping. Le folklore commencera à 10h !!! Départ en taxi voiture (7 personnes dedans : 3 devant et 4 derrière, peu importe le gabarit des personnes) puis longue marche dans un dédale de ruelles pour aller au centre de Lomé acheter des cartes postales, mais c’est dimanche et là : pas de cartes postales. Nous voilà partis en moto-taxi (chacun la sienne) : je n’étais pas trop rassurée !!! pour un autre marché : là où se trouve tout l’artisanat !!! Je trouverai enfin mon bonheur. Ce sera alors le retour au camping avec à nouveau moto-taxi puis voiture taxi à 7 !!! Si pas 7 personnes, on attend !! Nous reviendrons au camping vers midi !! Pendant ce temps… Jacques faisait la lessive !!

    L’après-midi, nous ne résisterons pas à la baignade dans le Golfe de Guinée : l’eau y est chaude mais assez dangereuse : beaucoup de vagues et de courant ! Prudence ! 

    Lundi 19 février

    Départ vers le Bénin ! Mais nous sommes bien au bord de l’océan et très vite nous trouverons une piste direction la plage. Et là ….. nous assistons (Jacques y participera) à un tirage de filet !

                                

    c’est vraiment spectaculaire : tout le monde travaille ! A la fin, le résultat n’est pas toujours satisfaisant, mais chacun aura sa part. Nous achèterons du poisson, mais là aussi, il faudra « marchander » car nous avons la peau blanche donc … riches !!!!

    Le soir nous irons dormir un peu plus haut avant de passer au Bénin. Un peu de goudron …. une piste à droite … une piste à gauche …. Enfin nous nous retrouvons dans un mini village à côté d’une école évangélique, sous les manguiers. Après une prise contact avec le gardien des lieux nous aurons (après la classe) la visite des enseignants. Là encore nouvelles discussions sur les conditions de travail dans les écoles africaines !! 

    Mardi 20 février

    Cette fois-ci nous nous retrouvons (plus vite que prévu) à la frontière.

    Voir : formalités Bénin

    Au bout d’une heure toutes les formalités sont faites. Nous longeons toujours l’océan : impossible de résister : il est 10h mais nous nous arrêtons quand même.

    Après le repas nous repartirons vers Ouidah et la plage. Là plus difficile de trouver un coin  tranquille car très touristique ! Nous sommes en bord d’océan sous les cocotiers.

                                             

    Nous dormirons dans un terrain clôturé (appartenant à un député Béninois) !!! donc tranquillité assurée ! 

    Mercredi 21 février

    Nous repartons vers Cotonou, mais sur la piste nous trouvons des personnes qui tirent un filet. Comme il y a deux jours, nous participons à la remontée du filet et 2 heures plus tard nous aurons droit à « notre » poisson (fruit de notre travail).

    Nous resterons dans les environs pour le reste de la journée avec baignade au programme de l’après-midi. Mais attention : l’océan est dangereux ! 

    Jeudi 22 février

    Direction Cotonou : la capitale avec toute sa circulation !!!!!!!!! Nous n’y resterons pas longtemps : seulement pour trouver un distributeur prenant la carte visa. A 10h nous ressortons et maintenant direction le nord !!! Prochaine grande étape prévue : la visite du parc de la Pendjari. 

    Vendredi 23 février

    Après un premier essai (infructueux), à Dassa pour faire la mise à jour du blog, nous avons poursuivi notre route vers le nord.

    Samedi 24 février

    Nous avons tenté d’aller voir les cascades de la Kota ( avant Natitingou) . Nous n’avons pas bien vu les chutes …. (un « pipi » d’oiseau !!) mais nous avons croisé un groupe de 8 4x4 français de l’organisation Raid Zone.

    Nous sommes actuellement à  Natitingou (environ 80 kms du parc de la Pendjari) et nous avons enfin trouvé un cyber qui semble fonctionner correctement. Donc mise jour du blog !!! enfin !! 

    Samedi 24 février (suite) 

    Après la mise à jour du blog nous sommes partis directement à l’entrée du parc de la Pendjari.

    Après infos prises à l’entrée nous sommes partis un peu plus loin pour dormir dans la brousse. 

    Dimanche 25 février

    Nous sommes à l’entrée du parc à 6h30 (heure locale : française). Nous prenons les billets d’entrée ( 10000Fcfa par personne + 3000 Fcfa pour la voiture).

                                          

    Là, nous retrouvons les 8 4x4 Français !!!

    Puis direction le Parc ……………….. Nous ne prendrons pas de guide, une carte est suffisante.

    Nous suivrons les pistes et nous retrouverons sur les points stratégiques (mares, miradors etc…)

    Tout au long de la journée nous rencontrerons des touristes mais aussi des animaux : Buffles, éléphants, singes, cobs, pintades, crocodiles , hippopotames, waterbucks, bubales et beaucoup d’autres animaux et oiseaux dont nous ne connaissons pas le nom !

        

    A 13h nous nous arrêtons à côté d’une mare à hippopotames. Nous avons beaucoup roulé ce matin. Nous sommes bien. Nous décidons de passer le reste de l’après-midi ici ainsi que la nuit !!! Nous en profiterons pour faire une petite sieste ! 

                                        

    Lundi 26 février

    Nous repartons pour la suite de la visite. Nous rencontrerons d’autres touristes surtout des Français. Nous sommes à la recherche des lions !!! Enfin, Jacques fera une rencontre pédestre inattendue : une lionne était entrain de se reposer à l’ombre au bord de l’eau !!!! la lionne surprise (ainsi que Jacques) s’est enfuie !! et Jacques aussi !!

    Nous nous retrouverons à midi à la Mare Bali avec les animaux et d’autres touristes ….

                                         

    En fait, nous ne ressortirons pas directement. Nous décidons de prendre une autre piste et de passer une autre nuit dans le Parc !!! 

    Mardi 27 février

    C’est décidé : nous sortons du parc. Il faut faire de GROSSES courses : nous n’avons plus grand chose à manger !!!! seules les réserves de survie !!! Première ville traversée, nous faisons le plein du nécessaire puis nous reprenons la route …. A midi, pour avoir un peu de tranquillité afin de préparer la mise à jour du blog, nous nous arrêterons dans une école (entre 12h et 15h). Nous voilà donc repartis vers Natitingou pour retrouver le cyber qui fonctionne bien !!!!

    Mardi 27 février (suite)  

    Après la mise à jour du blog, nous reprenons la route ………….

    Le soir nous nous arrêterons pour le bivouac dans une plantation de manguiers !!!!!!!! Nous serons tranquilles pour la douche, mais aussi pour le grand rangement de la voiture. Et oui, de temps en temps il faut faire le ménage ……. Surtout quand on vient de faire de grosses courses ! 

    Mercredi 28 février

    Après avoir le plein de gasoil de d’eau, nous reprenons la piste qui nous mène à l’est. Nous ferons la lessive à une pompe, sur le bord de la piste (il n’y a qu’une famille, contrairement aux autres pompes !!) Plus loin : arrêt repas de midi mais aussi séchage du linge (1h30) et bref repassage pour le rangement. Nous poursuivrons notre remontée en empruntant le plus de pistes possibles, ce qui nous permettra de faire d'agréables rencontres.

                                              

    Le soir, encore bivouac dans une plantation de manguiers : nous aimons bien car beaucoup de feuillage et d’ombre (nous sommes mieux cachés) et beaucoup d’oiseaux ….. agréable réveil !! 

    Jeudi 1° mars

    Direction la frontière avec le Niger. Sans le vouloir, nous nous y trouvons à midi !!!! Il faudra attendre ( ¼ d’heure) que les douaniers Nigériens mangent, pour avoir notre laisser-passer touristique pour la voiture.

    voir : formalités Niger

    A la ville frontière (Gaya) nous faisons quelques courses avant de prendre la piste le long du fleuve Niger en direction de Niamey.

    Nous aurions aimé nous rapprocher du fleuve pour la nuit mais ……. Villages et surtout rizières donc …. Moustiques !! Nous reviendrons un peu vers l’intérieur et nous installerons sous une arbre « remarquable » (mélange de 2 arbres : baobab et ????).

                                       

    A la nuit, Jacques ira (comme souvent dès que possible) rendre visite au village voisin. 

    Vendredi 2 mars

    Avant notre départ du bivouac, nous aurons la visite des « sages » du village voisin. Il nous porterons même en cadeau : 8 œufs et du tô !

    Puis direction le fleuve. Nous retrouverons « la plage » de l’année dernière. Jacques tentera sa chance à la pêche mais ………. Bredouille !!!

                                      

    Après le repas de midi nous repartirons en direction de Niamey. Bivouac du soir difficile car nous avons de l’eau des 2 côtés de la piste. Enfin nous nous décidons et nous installons en prenant beaucoup de précautions.  

    Samedi 3 mars

    Nous continuons notre progression vers Niamey. A Kouré nous « craquerons » pour aller voir les girafes (un peu piège à touristes) !!! 13000 Fcfa pour voir en 1h15 une quinzaines de girafes en liberté !!! Il faut dire que l’on n’en voit pas souvent !!!!

                                            

    Puis direction Niamey pour la mise à jour du blog.

    Samedi 3 mars (suite) 

    Après donc la mise à jour du blog, nous avons cherché le camping de Niamey !!!! Il se trouve à côté d’un hôtel tout neuf, mais le coin camping est à côté des poubelles !!!!! Nous irons donc bivouaquer (pour ne pas changer nos habitudes) dans la brousse sous les manguiers ….

                                       

    Dimanche 4 mars

    Nous prenons la direction de la frontière avec le Mali qui n’est pas loin. Mais nous allons encore profiter du fleuve Niger. A midi, repas dans une rizière et le soir bivouac au bord du fleuve : nous y verrons les troupeaux venir boire, les femmes aller faire la lessive, le vaisselle et la toilette, et un pêcheur à l’épervier à qui nous achèterons un poisson (capitaine).

                                            

    Dommage d’avoir fait toute cette route le long du fleuve avec un vent fort chargé de poussière : paysage voilé ! 

    Lundi 5 mars

    Cette fois c’est le bon. Nous voici au Mali.

    Voir : formalités Mali

    Le vent a disparu et le ciel beaucoup plus clair. Dès la frontière il n’y a plus de goudron. Nous retrouvons la piste qui est en travaux (dans un an tout sera goudronné entre Niamey et Gao). Il ne reste plus qu’une centaine de kilomètres à faire. Nous nous arrêterons dans le Sahel avant Gao pour passer la nuit. 

    Mardi 6 mars

    Passage au camping de Gao avant d’aller à Taboyé, voir Ibrahim à l'école des Sables        

                                               

    Qu'est-ce l'école des Sables ? Une école pour enfants Touaregs

    D’une quinzaine d’enfants à sa création, l’école accueillera soixante cinq élèves pour la rentrée en octobre 2006. Les enfants, âgés de six à treize ans, se répartissent sur cinq niveaux au sein d’une classe unique dont Ibrahim Ag Assarid est le professeur. Et bien plus que cela, puisque, aidé de sa femme, ils s’occupent des enfants après les cours et durant les week-end qui restent à l'internat puisqu’ils ne peuvent rentrer chez eux que pour les vacances d’été. Les campements sont trop éloignés et les parents n’ont pas les moyens de les faire rentrer.

    Jusqu’à présent l’école n’était pas publique, Ibrahim allait chercher les enfants en octobre, pour cela, il louait un véhicule (600 euros pour 6 jours), et les enfants rentraient chez eux à la fin de l’année scolaire. L’école devenant publique à la rentrée 2006-07, les enfants devront rentrer chez eux pour les vacances de Noël et de Pâques, ce qui oblige Ibrahim et Moussa à trouver une solution, la location d’un véhicule devenant trop honéreuse (600x6 soit 3600 euros, sachant que le PIB est de 255 euros par habitant au Mali).


    Nous y serons à midi et mangerons avec lui. Il a été très content de nous faire visiter son nouvel internat et sa nouvelle bibliothèque. Nous avons beaucoup parlé du fonctionnement de son établissement et des aides qu’il a pu obtenir. Il sera à Bordeaux en France au mois de septembre, dans notre quartier et nous ne manquerons pas de l’y rencontrer. Il envoie bien le bonjour aux collègues de l’école Flornoy qu'il connaît bien ainsi qu’à tous ses amis à Saint-Augustin.

    Samedi prochain le président de la république vient officiellement inaugurer l’école !!!! Grand évènement.

    Le soir nous reviendrons au Camping de Gao et là ……… changement de « monde » un énorme camion- hôtel allemand arrive. C’est une organisation qui a des camions équipés en hôtel partout dans le monde et qui propose des circuits. Celui-ci promène une vingtaine de personnes de Cotonou à Dakar.  Ils vivent en toute autonomie ! 

    Mercredi 7 mars

    IFM de Gao pour mettre à jour le blog puis direction Mopti et ……. La remontée ……

    Mercredi 7 mars (suite) 

    Après la mise à jour du blog, nous avons repris la route vers l’ouest : Mopti. Mais la route est longue et les paysages sublimes. Nous prendrons donc notre temps et nous arrêterons le soir à mi-distance au pied du Mont Hombori !!! Magique !!! 

                                                   

    Jeudi 8 mars

    L’éclairage est parfait pour profiter du paysage. Voir les nombreuses photos prises sur la route !

        

    L’après-midi nous serons chez Willy à la Villa Nomade à Sévaré (nous y étions passés l’année dernière pour une rencontre de Voyage-Forum). Nous y retrouverons un routard rencontré à Nouakchott et le 4x4 avec cellule des Français Christine et Dominique que nous avons eu souvent sur Internet et que nous n’avons pas réussi à retrouver en Afrique !!

    Nous discuterons jusqu’au soir, moment de repartir pour le bivouac. 

    Vendredi 9 mars

    Nous voici de retour à La Villa Nomade pour partager le repas de midi avec tout le monde.

    Puis ce sera la mise à jour du blog.

    Vendredi 9 mars (suite)

    Après donc le repas chez Willy, nous avons pris la route de Bamako. C’est vendredi, il n’y a que 600 kms et nous ne voulons pas être dimanche à Bamako. Nous prendrons notre temps … 

    Samedi 10 mars

    Dès le début de après-midi nous chercherons un bivouac près de la rivière Bani ….. mais rien de bien !

    Nous arrivons à l’entrée de Ségou et là ….. nous sommes arrêtés par la police pour soi-disant défaut du port de la ceinture de sécurité !!!! Jusque là, personne ne nous avez rien dit !!! Nous ignorions donc cette nouvelle règle ! Bref, Nous irons jusqu’au commissariat pour explication et refus de donner 2000 Fcfa (dans la poche du policier) !! Jacques avec son grand calme habituel (en Afrique) palabrera pendant au moins une heure …. En définitive après avoir été menacé de 3 mois de prison !!!! il repartira sans rien payer !!! Quelle aventure ! Alors ATTENTION tous les policiers sont prêts à vous sauter dessus pour vous soustraire quelques francs !! PORTEZ LA CEINTURE !

    Pourtant voici ce que l'on voit couramment sur les routes !!!!!

                                                       

    Pour reprendre nos esprits, nous irons passer la nuit au camping : Delta-Hotel à Ségou ! 

    Dimanche 11 mars

    A midi nous sommes à 70 kms de Bamako. Nous cherchons donc un coin repas au bord du fleuve pour y passer l’après-midi. Nous ne trouverons que le canal. Nous retournerons un peu vers l’intérieur et nous installerons sous des arbres à noix de cajou pour la soirée et la nuit …. Jacques en profitera pour faire une petite sieste : chose très rare quand nous sommes en voyage ! La soirée sera légèrement perturbée par la présence de braconniers (chasseurs en voiture) mais à la nuit tombée, le calme est revenu. 

    Lundi 12 mars

    C’est le jour d’aller à la capitale : Bamako !! Là, nous y attendent : les 2 roues, les 4 roues, les piétons, les animaux, les charrettes, les embouteillages, les sens uniques, les policiers ….bref, tout ce que nous aimons !

    Mais en définitive tout se passera bien. A 14h nous avions tout fait : visas mauritaniens, banque, courses, vidange moteur, plein de carburant et repas au restaurant !

    Ouff nous voici de retour dans notre brousse à 20 kms de Didiéni (juste avant la mauvaise piste) pour le bivouac du soir. 

    Mardi 13 mars

    C’est pour aujourd’hui : la mauvaise piste ! An fait les travaux n’ont pas beaucoup avancé en 2 mois (8 kms). Sachant qu’il reste encore 92 kms de goudron à faire …. Calculez le temps !!!

    Avant le bivouac du soir nous nous arrêterons à une pompe pour rincer la lessive !

    Mercredi 14 mars

    Reprise de la route vers Kayes (juste avant la frontière du Sénégal). Repas à midi au bord de l’eau où les jeunes femmes font la lessive et leur toilette.

          

    Là encore nous constaterons que les contacts sont plus faciles avec les filles qu’avec les garçons qui nous prennent vraiment de haut !!!

    Le soir arrêt à 38 kms de la frontière dans une superbe forêt de baobabs. 

    Jeudi 15 mars

    Il faut trouver un cyber rapidement pour vous donner de nos nouvelles. Avant ou après la frontière ??? au Mali ou au Sénégal ??? On verra !

    Et bien oui, nous sommes au Sénégal : à Tambacounda. Formalités de passage en douanes : ultra rapide., Sans carnet de passage en douanes comme prévu : passe-avant pour 10 jours pour 2500 Fcfa. Voir : formalités Sénégal

    Maintenant nous allons faire un petit détour par la Casamance qui paraît-il est très belle !! 

    Vous voyez, tout va bien pour nous. Chaque jour une nouvelle aventure. C’est comme ça que nous aimons voyager !!

    Jeudi 15 mars (suite) 

    Après donc le mise à jour du blog, nous reprenons la route ……. Vers la Casamance : région inconnue pour nous. C’est de la découverte !!! Quelle découverte !!! Route en TRES mauvais état !!! Le soir nous dormirons dans la « brousse » limite frontière Gambienne. 

    Vendredi 16 mars

    Il faut vraiment du courage pour avancer ! Les trous ne sont plus des nids de poules mais des nids d’autruches ! L’après-midi c’est M.F qui prend le volant ! (Jacques fait la sieste à l’arrière.) et bien sûr, à la sortie de Kolda un policier nous arrête !!!Nous étions prêts à toute éventualité ……….. sauf (ou presque) à celle de la question sur les vitres arrières teintées !!! Paraît-il qu’il faut que ce soit écrit sur la carte grise ou avoir un passeport « es-spécial » style Président de la République !!! Il faut vraiment se retenir pour ne pas rire !!! Bref ….. pas de problème après explications. Plus lion nous nous arrêterons pour boire et ……. Tout le village arrive. Nous sommes dans une région où il y a beaucoup de noix de cajou. Nous demandons des comment ils les font griller et ……. En quelques minutes les enfants nous portent des noix et les font griller devant nous.

          

    C’est formidable, les gens sont très gentils ! Il faudra quand même partir et s’éloigner un peu pour dormir. 

    Samedi 17 mars

    Il faut reprendre cette maudite route !!! Le soir nous atteindrons ENFIN l’océan ! Difficile de se trouver un coin pour passer la nuit en voyant l’océan : coin très touristique avec beaucoup de campement et de maisons en bordure de la plage !!! Nous trouverons quand même un trou entre 2  villas : nous sommes bien : seuls, sous les cocotiers et la mer en visu !! 

                               

    Dimanche 18 mars

    Nous faisons quelques achats à Cap Skirring (ville avec Club-Med) : vous avez compris ! Les prix ne sont pas les mêmes !!! Nous irons jusqu’au village de pêcheurs à côté : achat de poisson et de 2 crabes, puis nous partirons un peu plus loin (avec l’aide d’un jardinier du coin) sur la plage pour passer le reste de la journée et de la nuit ….

              

    Jacques passera un moment à la pêche : bonne pêche (2 beaux poissons) mais beaucoup de matériel resté dans les rochers ! Heureusement, dans l’après-midi nous sortirons de la plage pour monter un peu dans les cocotiers,

                                           

    car le soir ……. La marée est montée très haut !!! 

    Lundi 19 mars

    Nous ne voulons pas reprendre la route de l’aller, nous décidons de passer par la Gambie quoi qu’on en dise. Nous dormirons juste avant la frontière car déjà beaucoup de contrôles militaires ! 

                                           

    Mardi 20 mars

    Nous sommes prêts à affronter la Gambie !!

    Voir : formalités Gambie

    En définitive il faut être au courant des pratiques car vous vous faites avoir ! Bien sûr à chaque passage :  police, douane, etc … il faut « payer » 500Fcfa (quand on le sait, sinon, comme nous, vous payez 4500Fcfa !) Il faut connaître les lieux de passages obligatoires pour le bac : Prendre le ticket de pesée (2300Fcfa pour nous, ce n’est pas pareil pour tout le monde ) 2 km avant, sinon, vous revenez en arrière comme nous. En tout, nous débourserons : 15000 Fcfa (on aurait pu ne payer que 11000Fcfa si on avez connu les combines)  pour passer toutes les frontières et le bac. A midi Nous irons manger à Dabaly (pour Hubert et Bertrand), village de chasse connu de Jaques depuis 2002.

    L’après-midi, reprise de la route. Vers 17h nous trouverons 6 véhicules 4X4 français. Nous les suivons. Ils nous amèneront jusqu’à Thiès. Nous pouvons enfin leur parler. C’est un groupe du Nord de la France qui vient de faire une action humanitaire (porter du matériel)  à Vélingara (Sénégal). Ils ont même reconnu notre véhicule vu le blog !!! Nous décidons de passer la soirée avec eux. Mais …. Nous avons besoin de gasoil. Il fait déjà nuit, il est plus de 19h. Nous les perdons de vue. Nous nous arrêterons donc comme d’habitude … (à une dizaine de kilomètres de Thiès) dans les baobabs, les manguiers et les cocotiers.

                                         

    Le propriétaire du terrain et les voisins viendront nous rendre visite. Après quelques explications et visite de notre installation, tout le monde repart chez soi : il fait nuit, nous sommes tranquilles. 

    Mercredi 21 mars

    Il ne fait pas très chaud : seulement 19° !! Nous savons qu’en France c’est de même ! Nous sommes prêts à affronter les contrôles autour de Saint Louis. Pour midi nous nous arrêtons au sud de Saint Louis, dans la partie de la Langue de Barbarie que nous ne connaissons pas.

                             

    Ça y est, nous sommes prêts : c’est parti pour le centre ville !!!

    Ça y est, nous sommes prêts : Nous avons eu notre premier contrôle de police. Tentative de PV pour ne pas avoir mis le clignotant lors de l'arrêt demandé par le policier !!!! puis contrôle des papiers, feux, triangle, extincteur ... enfin bref  le complet, mais maintenant nous sommes prévenus et prêts !! donc .... nous sommes repartis comme nous sommes arrivés ... sans rien payer !! pour cette fois !!!!

    Attendons la suite !

    Mercredi 21 mars (suite) 

    Après donc la mise à jour du blog à Saint-Louis, nous avons fait quelques courses puis  sommes partis sur la route du Barrage de Diama. A la sortie, de la ville, comme d’habitude nous avons été contrôlés, mais une seule fois !!! Nous étions en règle, n’avions fait aucune infraction, donc rien à payer et pas de discussion.

    Nous dormirons à 5 kms de la frontière, au même endroit que l’an dernier.

    Jeudi 22 mars

    La journée commence bien. : rien à payer ni à la police ni à la douane sénégalaise !!!

    La journée continue bien : Le pont du barrage est ouvert, nous verrons passer dans l’écluse le bateau qui navigue entre Rosso et Saint-Louis (mini croisière avec des touristes). 

                                             

    Par contre la journée se poursuit MAL. Nous voici à la frontière Mauritanienne :

    voir : formalités Mauritanie

    -         PAYER : 5000 Fcfa à la police (comme l’année dernière) et sans reçu ! alors que nous avons le visa pris à Bamako !

    -         PAYER  10000 Fcfa à la douane (comme l’année dernière 5000 Fcfa) et sans reçu !!

    -         Pas d’assureur, il faut aller à Rosso

    Plus loin (environ 5 kms) bien sûr, contrôle de la gendarmerie qui demande l’assurance alors que tout le sait qu’il n’y a pas d’assureur à la frontière !!! Il faudra discuter longuement pour ne pas avoir d’amende !!! Ce n’est pas terminé : il paraît que nous entrons dans un Parc National et qu’il faut payer : 2000 Fcfa par personne. On est pris au piège, on ne peut pas passer ailleurs !!!!! Il faudra payer !!! mais on aura un reçu !! On apprendra le soir, que des jeunes (que nous avions déjà rencontrés à l’entrée de la Gambie) y sont passés et ont réussi à ne rien payer : ils sont forts ces jeunes !!!

    Nous poursuivrons donc notre route (qui en fait est une piste) vers Rosso pour y prendre l’assurance. Chose fût faite sans problème, puis direction la capitale : Nouakchott. Pour le repas de midi, nous retrouverons le sable mauritanien !

                                      

    Comme prévu nous aurons de nombreux contrôles mais tout se passera bien. Certains pour vérifier les passeports, d’autres l’assurance et d’autres …. rien, simple curiosité et demander un cadeau !!!

    Le soir nous irons à l’Auberge Menata où, comme d’ordinaire, nous rencontrerons de nombreuses personnes …. et échangerons nos diverses expériences. Nous constaterons que Papy et Mamy sont connus sur Internet : le blog et les renseignements fournis sur Voyage Forum : ça fait plaisir de rencontrer des personne avec qui on a échangé sur des forums ! 

    Vendredi 23 mars

    Nous devons être entre 8h et 9h devant l’usine de gaz pour faire recharger nos bouteilles : une de 6 kg et une de 3 kg. Nous y sommes : c’est plus compliqué que l’an dernier et plus cher : 1750 UM (5 ,83€) au lieu de 1500 (5€). 1h45 après, nous avons nos bouteilles. Retour à l’auberge pour la GRANDE lessive.

    Toujours beaucoup de passage à l’auberge ….. des jeunes et des moins jeunes ……. Et encore des personnes qui reconnaissent notre véhicule « réparé » vu sur le blog !!!! C’est sympa.

    A midi, petit luxe : nous avons acheté une GROSSE langouste que nous avons faite griller et dégustée !!!

    En principe demain nous reprendrons la route vers le nord ……….

    Samedi 24 mars

    Avant le départ, nous faisons les pleins (gasoil, eau, courses …), puis direction le nord.

    Il y a beaucoup de vent (comme d’habitude !), nous mangerons donc au « restaurant » !!! (voir photo).

    Le soir, les orages menacent devant nous …. Ça gronde, il y a des éclairs et nous recevons quelques gouttes !!! Nous prenons le décision de nous arrêter de bonne heure, dans les dunes au lieu de passer la frontière sous la pluie. Nous passons donc notre dernier bivouac mauritanien dans les dunes. Quel spectacle ! surtout avec le ciel chargé de nuages …..

                       

    En définitive, nous n’aurons pas d’orage sur la tête, pas de pluie !

    Dimanche 25 mars

    Passage de frontière : moment toujours redouté de Jacques !!! Il ne savait pas encore ce qui l’attendait !!!

    Arrivés à 9h15 à la frontière mauritanienne (nous étions les premiers), pas de problème et nous n’avons rien payé !!!!

    Mais voilà, arrivés à la frontière marocaine à 9h30, nous n’en repartirons qu’à 11h30 !!!

    - En arrivant il y avait déjà la queue, mais nous arrivons avec les papiers tout prêts (habitude) donc Jacques prend le circuit de la police etc ….et il attend comme tout le monde : ils font passer les Marocains d’abord, puis ils doivent demander par message radio à Daklha si la personne peut rentrer ou sortir (c’est ce qu’ils disent)…. 1H passe …. Rien pour Jacques alors que des Français arrivés depuis peu repartaient avec leurs passeports !!! Jacques va donc aux renseignements : ils pensaient d’abord que nous étions sortants et non rentrants, puis après explications cherchent les passeports : les numéros de police ne sont pas lisibles alors les passeports étaient en souffrance  ………jusqu’à quand ???? Alors jacques a été obligé (avec les papiers de l’aller) de leur indiquer le numéro. Là, tout est allé très vite : nous avons eu nos tampons (sans message radio !!).

    - Vient alors le moment de faire les papiers à la douane : d’abord le douanier se trompe en pensant (une fois de plus) que nous étions sortants. Il a fallu donc qu’il rature les papiers !!!

    Arrivés ENFIN à la barrière, dernière vérification des papiers par un autre douanier, et là …. Les papiers de la voiture étaient mal remplis : il manquait la date de validation !!! Jacques a du repartir refaire remplir les papiers au bureau de la douane. Je ne vous dis pas dans quel état Jacques était et tout ce qu’il a pu dire……

    Ca y est, nous sortons et filons vers le camping de Daklha où nous arriverons à 18h30 et là : 2 4X4 (33) !!! Ce sont des personnes que nous connaissons : nous les avions rencontrées à Bordeaux pour échange d’informations sur nos voyages !!! Ca fait toujours plaisir !!!

    Depuis notre passage en janvier et suite à des accidents, de nombreux panneaux fleurissent sur les bords de la route reliant la frontière à El  Argoub : Attention mines / Attention déminage / Ne pas quitter l’axe de la route, etc ….. alors ATTENTION ! il y a encore des accidents sur les mines !

    Lundi 26 mars

    Les (33) partent vers la Mauritanie et nous …. Nous irons à la police et à la douane de Daklha pour faire valider tous nos papiers afin de ne plus avoir de problèmes aux frontières !!!!

    Puis cyber, courses. Nous ne reprendrons la route que demain. Sans doute pour aller retrouver Christian et Ginette (oncle et tante de Jacques) qui sont actuellement au Maroc vers Sidi Ifni.

    Il fait déjà bien frais le soir et le matin et beaucoup de vent ….. un avant goût du climat en France !!!!

    Mardi 27 mars

    Nous faisons tous les pleins et direction ….. le nord.

                 

    Il y a beaucoup de vent !

    A midi nous mangerons sur le bord de la plage, il y a aussi beaucoup de vent : nous prendrons seulement  un repas un repas froid à l’arrière de la voiture.

    Toujours beaucoup de vent, le soir nous irons au Camping du Roi Bédouin. Nous prendrons même le repas sous la tente. 

                               

    Mercredi 28 mars

    Il y a toujours autant de vent.

                                       

    Pas possible de s’arrêter pour manger ou pour pêcher. Nous irons donc directement à Sidi Ifni rejoindre Christian et Ginette. Nous y serons à 17 h. Ce sont enfin les retrouvailles !!!!

    Nous nous installerons à côté d’eux au camping de Lagzira, puis repas ensemble à l’intérieur car il y a beaucoup de vent. Chacun racontant ses aventures africaines ………. 

    Jeudi 29 mars

    Encore beaucoup de vent …….Christian et Ginette nous inviterons encore chez eux pour déjeuner à l’abri.

    Dans la matinée, nous ferons une grande promenade sur la plage .

           

    Repas de midi ensemble, l’après-midi nous irons dans l’arrière pays. Le vent semble se calmer. Le soir encore nous mangerons chez Ginette et Christian. C’est décidé, nous partagerons nos repas. 

    Vendredi 30 mars

    Le vent s’est calmé. C’est beaucoup plus agréable, il fait bon, nous nous mettons même en short !!!!

    Journée calme, avec un peu de bricolage. Nous profitons du soleil, des parapentes, des ânes etc …. 

                   

    Samedi 31 mars

    Encore une journée calme. Il fait beau, le vent est presque nul.

    Nous décidons de rester jusqu’à lundi soir avec Christian et Ginette afin que les hommes puissent aller à la pêche ensemble.

    Nous reprendrons la direction du nord mardi matin.

                                                     

    Dimanche 1°avril

    Nous sommes toujours en famille à Lagzira : beau temps et moins de vent.

    C’est dimanche, nous ne bougerons pas (circulation des Marocains). Nouvelle journée bricolage et surtout nettoyage de la voiture !!!!!

    L’après-midi, ce sera « notre » nettoyage !!!! Nous partirons sur une piste dans la montagne pour prendre une bonne douche dans la nature (comme on aime !). 

                                  

    Lundi 2 avril

    Comme prévu, nous changerons de place. Nous irons à environs 30 kms plus haut. Là aussi bon emplacement, mais ce sont les vacances scolaires : beaucoup de Marocains et surtout beaucoup d’enfants !!!

    Jacques essaiera quand même de pêcher !!!! Mais (comme disent les gens du pays) l’eau est trop froide ….. donc pas de poisson !!!! Seulement un crabe minuscule attrapé avec le crochet du plomb.

      

    Vers 16h30, ce seront les « au revoir ». Ginette et Christian repartiront à Lagzira et nous vers le nord. Nous pensons leur avoir fait passer un bon moment. Nous les reverrons chez eux avec les photos. Ils restent encore au Maroc un mois environ.

    Vers 17h30 nous bivouaquerons (comme d’habitude), dans la nature, seuls …. Juste après Tiznit. 

    Mardi 3 avril

    Direction Agadir

                                       

    où nous rencontrerons le carrossier qui s’est déjà proposé de nous refaire la peinture de la voiture pour 500 € !!!! Nous nous renseignons sur les conditions, et les possibilités d’hébergement  pendant les travaux (15 jours) que nous ferons faire (peut-être) au mois de Novembre . Chose fût faite et nous avons repris la route vers Essaouira. A midi, nous nous arrêtons pour le repas au bord de l’océan mais ….. 2 gardes viennent nous déloger : interdit de stationner ici : protection de l’ibis chauve (période de nidification)! Nous irons plus loin.

                                                 

    Le soir, nous allons au camping d’Essaouira mais ……beaucoup de camping-cars, plus beaucoup de place !! tous serrés !!!! Nous irons voir un nouveau camping (pour nous) un pleu plus loin : Le Calme, juste à côté du village Idaougourd. C’est super : très bon accueil, emplacements spacieux, et d’une propreté rare !!!! (pts GPS : 31° 25,92 N ; 09° 39,43 W). Nous le recommandons à tous ceux qui passent dans le coin. Nous y rencontrerons 2 personnes Belges que nous avions déjà vues l’an passé à Nouakchott et Dakhla. Le soir, repas au restaurant (un couscous). Quel luxe !!!! c’est notre 4° restaurant du voyage !!! 

    Mercredi 4 avril

    Il fait toujours beau, avec un léger vent. Les matins et les soirs sont frais !!!! Mais il faut bien s’habituer petit à petit !!!!

    Nous repartons vers le nord, direction la France à la recherche d’un cyber pour vous donner de nos nouvelles, toujours aussi bonnes.

    Mercredi 4 avril (suite) 

    C’est donc depuis Ounara (à côté) d’Essaouira que vous avez eu de nos nouvelles.

    Il fait beau avec quand même un léger vent frais. A midi, nous mangerons dans un oued !

                                      

    Le soir, bivouac en bord de mer à Azemmour. C’est marée haute : pas de rochers en vue, pas de moules !

    L’horizon semble clair : nous attendons le « rayon vert », mais encore trop de brume, pas de « rayon vert » !! 

    Jeudi 5 avril

    Cette fois-ci, la marée est basse : nous en profitons pour ramasser quelques moules.

    Reprise de la route vers le nord. Nous sommes maintenant sur les autoroutes marocaines. Limitation de vitesse à 120 km/h : ATTENTION NOMBREUX radars de tout genre !!!

    Nous ne risquons rien : nous ne roulons pas vite !!! Mais il faut faire attention aux rocades des villes où la vitesse varie : 80, 60, 40 km/h  et là aussi très contrôlée, même avec des radars fixes !!! Tout se passe bien pour nous.

    A midi, toujours beau temps, nous mangeons (comme d’habitude) sur la rocade de Rabat dans les chênes verts.

    Plus nous remontons plus le ciel s’assombrit. Du côté de Larache il pleut. Le soir, bivouac comme à l’aller dans les eucalyptus, à 30 km de Tétouan. Là aussi il pleut. Il faut trouver le moyen de s’abriter : nous sortons le parasol et la bâche : efficace. Ma foi, nous ne sommes pas trop mal !

                                  

    Vendredi 6 avril

    Il ne pleut plus. Maintenant, direction la frontière et le bateau. A 9h30 nous avons passé la douane. C’est vendredi Saint : à Ceuta (Espagne) tout est fermé. Nous faisons quand même le plein de gasoil (0,713€ le litre) puis direction le bateau (145,40€), départ à 12h30 (heure européenne, soit +2 par rapport à l’Afrique).

    Nous mangerons en bordure de plage en Espagne : beaucoup de monde (week-end pascal).

    Le ciel est couvert, il fait froid. Du côté de Grenade, il fait 1,3° !!!! Il y a de la neige sur les sommets tout proches !!!! Plus loin, nous aurons de la pluie !!! Nous décidons d’aller dormir après la Carolina : un coin que nous connaissons et où nous pouvons nous mettre un peu à l’abri ! Nous y sommes à 20h. Au moment de nous installer : le récepteur d’embrayage lâche !! la vitesse est bloquée : nous sommes obligés de rester là et en plus pas de possibilité de faire tourner le moteur !!! Jacques ne peut pas réparer, il faut changer la pièce.

    Nous faisons appel à l’Assistance de l’Assurance :

    -         Nous décidons d’un commun accord, que nous serons remorqués demain  matin à 8h (ce soir il fait déjà nuit) et que nous passerons la nuit dans la voiture comme d’habitude.

    -         Nous serons donc pris en charge demain samedi : hôtel (chambre et petit déjeuner payés par l’assurance), les repas (midi et soir) restent à notre charge.

    Nous passerons donc la soirée et la nuit là. Nous sommes quand même un peu à l’abri, mais il fait très froid et pas la possibilité d’utiliser le chauffage de la voiture !!! 

    Samedi 7 avril

    Nous nous levons à 7h (heure européenne, 5h heure africaine !!!). Il fait nuit, et -0,8° !!!

    Le dépanneur arrive à 8h15 comme prévu, direction Almuradiel (à 10kms) pour diagnostic.

                              

    A 10h : Diagnostic : c’est bien la bague du récepteur de l’embrayage : pas possible de réparer aujourd’hui. Ensuite c’est Pâques. Il faudra attendre jusqu’à lundi pour savoir quand on aura la pièce !!! Communication téléphonique de l’Assurance : on nous envoie un taxi pour nous amener à l’hôtel choisi par l’assistance. Nous préparons un sac et arrive le taxi. Tenez-vous bien : nous avons donc pris le taxi pour faire : 200 mètres !!!! l’hôtel se trouve juste à côté du garage !!!!! Voilà comment les assurances font des économies (ou dépensent notre argent !!!)

    Bref, nous prenons possession de notre chambre. Quel confort par rapport à celui de nos 3  mois de voyage : salle bain, chauffage, télévision !!!! bien que la pièce ne soit pas plus grande que notre voiture .... mais plus haute : nous sommes débout et à l'abri. Nous sommes là au moins jusqu’à lundi. Il faut s’occuper : repas pris à l’hôtel, lecture, télévision (espagnole), sudoku, ordinateur, sieste, petite ballade etc ….

    Dimanche 8 avril

    Toujours à l’hôtel. Nous rencontrons un couple de Français de Lourdes qui eux aussi sont en panne et sont bloqués là (par l’assistance de l’assurance) depuis vendredi soir et jusqu’à lundi.

    Nous discuterons de longs moments ensemble pour passer le temps. Les activités ici ne sont pas très variées !!!!

    Dans la soirée nous constaterons que la circulation est complètement bloquée dans les 2 sens (nous sommes en bordure de la route à 4 voies Grenade-Madrid !!) C’est normal (nous dit-on): beaucoup de trafic le week-end pascal !!! 

    Lundi 9 avril

    Voici venir le jour où nous allons savoir combien de temps nous sommes encore là.

    A 9h30 : nous savons : la pièce ne sera là que mercredi !!!!

    Que faire : l’assistance nous propose 2 solutions :

    -         soit le rapatriement : le temps de remonter avec un véhicule de location (2 jours), la voiture sera réparée, il faudra revenir !!!!

    -         soit rester à l’hôtel (mais que 5 jours pris en charge). Nous faisons confiance au mécanicien : nous restons sur place jusqu’à mercredi en négociant la prise en charge des repas (c’est moins cher que le véhicule de location et le retour en avion !!!). La négociation est difficile : ce n’est pas une question de coût, mais de garantie !!!! nous répond-on !!! On verra au retour !!!

    Nos compagnons Français ont mangé avec nous à midi. A 18h ils étaient dépannés et sont partis (comme prévu) vers Cordoba et Séville. Nous ………….. nous attendons !!!!

    Après avoir vérifié le contrat d’assistance, en principe, nous serions pris en charge jusqu’à 50€ par jour et par personne pendant 5 jours maximum, ce qui devrait suffire pour couvrir nos frais à condition que la voiture soit réparée mercredi !

    Demain nous irons à la recherche d’un cyber dans le village voisin

                                       

    pour vous donner des nouvelles de notre « fausse arrivée » : logique après le faux départ du 2 janvier !!!! 

    Mardi 10 avril

    Dommage : pas de cyber aujourd’hui dans le village, Internet accessible seulement le lundi et le vendredi !!

    Retour au garage. Peut-être la pièce cet après-midi.

    A 17h coup de téléphone de l’assurance : la voiture est prête. Le temps de partir, il sera tard dans la soirée. Nous négocions une nuit de plus de l’hôtel : accepté ! mais pas le repas du soir. En définitive, l’assurance a payé toutes les nuits, petits déjeuners, repas à l’hôtel sauf celui de mardi soir. C’est bien.

    Mercredi 11 avril

    Nous quittons l’hôtel à 9h pour prendre possession de notre véhicule réparé. Maintenant direction la France. Au départ nous avons du soleil, mais très vite, nous aurons des nuages comme compagnons.

    Le soir nous serons pour la nuit du côté de Vitoria, bivouac dans la nature conforme à nos habitudes. 

    Jeudi 12 avril

    Passage en France à Dancharia à midi. Comme vous pouvez le penser, nous avons quelques courses intéressantes à faire…. Puis nous nous sommes arrêtés à Dax dans la famille de Jacques. Biens sûr ce furent les retrouvailles …. Et le récit de toutes nos anecdotes du voyage.  

    Vendredi 13 avril

    Dans l’après-midi retour à Bordeaux où nous attendait toute la famille !!!!! Maman, les enfants et petits enfants …. Et bien sûr pas de place devant la porte pour décharger la voiture…. 

                               

    Samedi 14 avril

    Il faut reprendre le rythme !!!!

    Les courses, les repas en famille, commencer à ranger et faire les lessives ….. 

    Voici donc les dernières nouvelles au plus bref.

    Quand nous aurons repris notre souffle, nous ferons un commentaire plus détaillé de notre voyage et mettrons à jour les renseignements pratiques pour chaque pays afin que ceux qui le souhaitent puissent organiser au mieux leur prochain voyage.

    A plus tard.

    Mardi 1° mai

    C'est fait : nous avons remodelé un peu le blog et mis tout à jour. Bonne lecture. En espérant que vous y trouverez plaisir et matière pour vos préparatifs de prochains voyages.

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>


  • Commentaires

    1
    visiteur_agamick
    Mardi 1er Mai 2007 à 19:18
    Je viens de faire une lecture complète de votre blog, car seul mon mari l'avait fait avant notre départ. Je félicite l'auteur.
    Nous vous sommes recontrés à l'auberge Menata lors de votre retour à Nouakchott.
    Nous venons de rentrer d'un périple de deux mois qui a été super même si bien différent de ce que vous avez fait. Le blog que nous avons mis au point (en partie grâce à vos conseils) a eu un succès fou auprès de la famille et des amis auquels nous l'avions réservé. Je vous souhaite de continuer le plus longtemps possible à profiter de vos voyages.
    2
    visiteur_nicole
    Mardi 22 Mai 2007 à 18:39
    Toujours très agréable de venir vous relire sur le blog! Je suis girondine, enseignante à la retraite et passe beaucoup de temps au Maroc, mon mari est pêcheur! moi j'écris:nicole-raconte.over-blog.com
    Merci pour votre blog qui me fait rêver! nicole
    3
    visiteur_coulonneux
    Lundi 25 Juin 2007 à 23:24
    bravo , je viens de lire votre récit et bien sûr j'ai imprimé ce qui pouvait m'être utile pour le Mali;
    bravo pour le récit et merci de nous faire participer; je me serais cru en Afrique;
    j'espère qu'on se rencontrera un jour , vous devez avoir tellement d'anecdotes à raconter;
    André
    4
    visiteur_Alex et ann
    Mercredi 4 Juillet 2007 à 23:40
    Un grand merci de pouvoir revivre votre aventure... les souvenirs ressurgissent à chaques instants... Ainsi que nos galères respectives qui restent quand même de tres bons souvenirs (pour nous, c etait le disque d embrayage de notre mercedes 308D)...
    En tout cas, chapeau, ca fait vraiment plaisir de voir qu ils y a encore de bons vieux routards qui ne roulent pas quand camping car et qui se retrouvent tous ds des campings ou parking a resté parqué durant 15j ou des mois !!!!
    Alors au plaisir de vous croisez même si malheureusement nous ne pouvons pas faire autant de kms que vous car nous travaillons (et oui, la retraite est loins encore!!!), nous passons 1,5 mois par an au maroc et mauritanie....
    Nous apportons aussi beaucoup de livres récoltés tout au long de l année pour faire notre "béa" dans les ecoles (crayons, livres et jouets pour les enfants)...
    ca fait 6 ans que nous faisons les memes pays et nous recommençons chaques années mais quels pieds et quelles aventures a vivre, pas un jour sans avoir un souvenirs bons ou moins bons!!!
    j espere pouvoir vous relire les tontons routards....
    nous repartons comme d habitude au mi octobre a debut decembre ( c est le retour qui est tres dure!!! et bien entendu, les factures nous attendent a nouveau ainsi que ce pays de fou ou nous vivons ! (quoique que, ils sont aussi tarés que nous là bas mais c est quand meme bien differents...
    Alors continuez a voyager, profiter, profiter... c est votre fontaine de jouvence... VRAIMENT CONTENT DE VOIR DES PAPY et MAMY comme vous... Nous esperons vraiment vous rencontrer sur ces routes et vous écoutez.... Que du bonheur, vos petits enfants et enfants ont bien de la chance, longue vie à vous et surtout à votre 4 x 4...
    Anne et Alex du 79 et 17...
    mail : alex@goblet.fr
    On vous embrasse fort et bon futur voyages... lol....
    5
    visiteur_Yolevasion
    Dimanche 29 Juillet 2007 à 15:12
    C'est passionnant et ça donne envie ! Merci de partager tout ça !
    6
    visiteur_jean-claude
    Lundi 30 Juillet 2007 à 09:42
    Vos récits sont passionnants, bravo à vous, je suis en retraite cette année et vous me donnez des idées pour 2008. Je pense devoir vous contacter pour des détails d'infos pratiques. Merci d'avance. bonne continuation. Cordialement
    7
    visiteur_jojowarang
    Mardi 14 Août 2007 à 12:14
    vraiment SUPER ! ce blog. Merci beaucoup d'avoir partagé tous ces moments que vous avez vécus. Nous avons pris pas mal de renseignement pour notre voyage, a nous, qui se déroulera fin 2008. aller-retour Normandie-Sénégal.
    Vraiment Merci beaucoup, ce que vous avez fait est fantastique...
    sincères amitiés.
    Laurent et Joëlle
    8
    visiteur_Bernardo
    Vendredi 24 Août 2007 à 10:27
    Très intéressant, cela peut constituer une base pour des voyages futurs mais laissons à l'Afrique sa part d'imprévisible !. Juste une question : comment est la piste entre Nouadhibou et Nouakchott ?, je l'ai empruntée pour la dernière fois en mai 2000
    9
    visiteur_MILE
    Samedi 15 Septembre 2007 à 18:51
    Fantastique, ce blog est vraiment plein d'infos intéressantes et grâce à ça, vous me facilitez drôlement la vie. J'ai l'occasion de partir le 15 novembre prochain avec un couple franco-Burkinabé (de VF) en voiture jusque Banfora et de là je continuerai seule à travers le BF, Benin, Niger, Mali et j'espère retour par 'Agérie si je trouve un covoiturage jusque Tam.
    Encore merci pour ce blog et surtout pour le rêve qu'il transmet. Je me suis régalée, j'y ai passé la journée entière.
    Si vous repartez fin de cette année, on se croisera peut être quelque part en Afrique de l'Ouest, qui sait ? Ce serait super
    Mile (VF) de Nandrin, Belgique
    10
    visiteur_Camillou et
    Mercredi 3 Octobre 2007 à 18:07
    Merci pour ce blog qui nous fait rever!!! Nous partons après-demain pour 1 mois au Maroc en petit van aménagé... ça donne vraiment envie et ça fait déja voyagé sans y être.... Merci encore
    11
    visiteur_DROMALAND
    Samedi 22 Décembre 2007 à 18:38
    Bonjour cher Papy et tres cher Mamy,
    J'avais lus tous ou presque tous sur votre blog et même ailleurs, et rien de mal sur Rosso m'aavait sauté au Yeux, si ce n'est à l'auberge Menata, quelqu'un qui nous avait simplement dit, c'est un peu galerre.....
    Mais cela étant nous avons fait Rosso, et nous ne referons plus jamais Rosso.
    Mais cela étant, Il me tarde de retourner au Mali pour aller au bou de notre rêve.
    Nous pensons que cette été il y a des chance !!!!
    A suivre.
    En tous cas votre Blog est vraiment simpatique et agréable à lire, même à relire.
    A bientôt
    Dromaland family
    12
    visiteur_Mimi
    Lundi 21 Janvier 2008 à 13:07
    j'ai eu beaucoup de plaisir à lire votre note de voyage, qui m'a donné l'impression de faire partie du voyage. je suis Malienne, et travaille dans une agence de voyage à Bamako. j'espere vous rencontrer, un jour à Bko ou Mopti ma ville natale. n'hésitez pas à me contacter. ça donne envie de tout oublier et voyager. Bonne continuation
    13
    visiteur_ghislain de
    Jeudi 13 Mars 2008 à 00:10
    je suis tombé sur votre blog par hasard , je suis entrain de voir pour preparé un voyage "bruxelles - le cap " en vous lisant j'ai encore plus d'envie de commencé mon voyage

    salutations

    dss@mail.be
    14
    visiteur_sylviane.mu
    Mardi 17 Juin 2008 à 08:57
    bravo pour votre periple et votre blog c'est comme cela que l'on doit voyager pour decouvrir les pays et leur habitants je decends tout les ans au senegal en voiture votre recit est super bon vent jean-claude
    15
    visiteur_kmari
    Lundi 9 Février 2009 à 01:35
    J'ai eu le plaisir d'avoir reçu un message de votre part pendnt mon voyage en 2007 vers le sénégal .j'apprécie votre sens de contribution à l'aide humanitaire (voir votre blog) un grand souhait de vous croiser un jour ,sera un honneur :)
    16
    visiteur_pimpom
    Mardi 3 Novembre 2009 à 20:03
    Bonjour
    super périple, tres bien raconté, bien documenté,bref, le paradis pour ceux et celles qui veulent se frotter à la piste. Reste une question que je me pose en tant que voyageur : ça me prendrait la tête de chercher avec autant d'obstination un cyber dans ces pays improbables (technologiquement, bien sur) pour mettre à jour un blog. C'est sympa pour nous, vraiment, mais ça ne permet pas de se detacher de ses origines, non? merci encore, belle balade, ça m'a rappelé certains souvenirs, super!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :