• Confinement,Confinement , ... pas si facile!

    Confinement, Confinement, pas si facile !

     

    Le 20 mars, nous nous sommes retrouvés confinés au camping Esprit Désert aux portes de M’Hamid.

    Nous sommes alors 25 personnes à devoir coexister en vase clos ; certains (14), se retrouvent coincés ici et 11, ont choisi de venir vivre le confinement aux portes du désert. Tout est organisé pour nous faciliter ces nouvelles conditions de vie.

    Pendant 3 semaines tout se passe très bien : chacun vaquant à ses diverses occupations, soirées en commun dans la bonne humeur agrémentées par Rudy (musicien professionnel).  

    Puis, un jeune couple de Suisses, grâce à son ambassade, a eu l’opportunité de prendre un billet de bateau pour Gênes (proche de la Suisse). C’est alors que vont commencer les tracasseries administratives pour obtenir les autorisations de circuler jusqu’à Tanger. Les pauvres, ils subiront des « chauds et froids » avec des informations sans cesse contradictoires jusqu’à 3 jours de l’embarquement où une personne du camping est tombée malade ce qui a entrainé un contrôle avec test au Covid 19 pour tout le monde. Pour avoir l’autorisation de circuler, il leur faudra alors attendre les résultats des tests. Le temps est long, le départ du bateau approche (mardi 9h). Seulement, enfin, le lundi à 21h tout est OK, ils peuvent prendre la route. Ils devront parcourir plus de 1000 km dans la nuit avec bien sûr de très nombreux contrôles. Mais bon, nous apprendrons qu’ils seront au port dans les délais d’autant plus que le bateau ne partira qu’à 22h …contrôles sanitaires obligent ! Tout va bien maintenant pour eux. Après une période d’isolement, ils pourront retrouver leur famille.

    Tout ceci aidant, avec les températures qui augmentent et plusieurs journées de vent de sable, certains s’impatientent et souhaitent remonter où le climat est plus supportable pour des personnes âgées. D’autant plus que nous venons d’apprendre que le confinement est prolongé jusqu’au 20 mai. Les tractations avec les autorités locales et l’ambassade ou consulat, sont compliquées et longues et stériles. C’est alors que les esprits vont s’échauffer surtout chez ceux qui se retrouvent « emprisonnés » comme ils disent. Pourtant, la superficie du camping est largement suffisante pour cohabiter à 25 personnes, le paysage est très agréable, le propriétaire du camping fait tout pour nous rendre le confinement supportable MAIS nous ne pouvons pas sortir des limites du camping.

    La tension monte. Un groupe de 10 personnes (les « prisonniers ») partira dans le camping à côté avec ses critiques, ses rancœurs en espérant y trouver  de meilleures conditions.

    Maintenant, les 14 personnes restantes vivent dans la bonne entente sans compter que nous obtiendrons l’autorisation d’aller faire nos courses à l’épicerie du coin puis faire 6 km pour aller les faire à M’Hamid. Nous pouvons enfin voir de nouveaux horizons : quel bonheur ! Bien sûr tout ceci en portant un masque et en respectant les règles de distanciation.

    Nous arrivons fin avril, voilà plus de 40 jours que nous sommes confinés, les grosses chaleurs arrivent et le vent souffle fort.

    Confinement,Confinement , ... pas si facile!

     

     

       

    Confinement,Confinement , ... pas si facile!

     

     

     

     

     

     

     

    Chacun va alors chercher une solution pour aller sous des cieux plus cléments.

    Certains prendront des billets de bateau avec l’angoisse qu’ils soient annulés. D’autres ayant appris par les forums que nous pouvons changer de camping, vont entreprendre les démarches pour avoir les autorisations nécessaires.

    Cela va être un véritable parcours du combattant.

    -      Autorisation écrite du camping qui va vous accueillir

    -      Lettre de motivation

    -      Photocopie des passeports.

    Tout ceci remis au Caïd du secteur, qui remettra le dossier au Pacha et enfin arrivera dans les mains du Gouverneur : grand Décideur ! Mais ce Monsieur doit entrer en contact avec le Consulat et les autorités  de la région d’accueil.

    En définitive, 4 personnes ayant une réservation dans un camping d’Agadir, avec l’aide du responsable du forum des camping-caristes au Maroc, devront aller à Marrakech. Ils y sont partis vendredi dernier. C’est la « grande usine », il y fait aussi chaud qu’ici, mais ils se rapprochent de la « sortie » (comme ils disent). Ils y retrouveront d’ailleurs les « dissidents » du camping d’à côté !!!! (Bonjour l’ambiance !)

    Ici, d’autres personnes ayant, elles aussi, constitué un dossier, au bout de 12 jours n’ont toujours pas de réponse. L’attente est très longue, trop longue. On a l’impression d’être abandonnés. Ils frappent à toutes les portes mais pour le moment, elles restent fermées. Ils sont désespérés.

    Ceux qui ont acheté des billets de bateau, eux aussi sont dans l’expectative après l’annulation de plusieurs bateaux. Maintenant, ils s’en remettent aux décisions de l’ambassade qui organise des rapatriements. Mais là aussi, l'attente est longue et les informations sont rares.

    Vous me direz,  " Et vous ? "

    Pour la suite des événements, sachant que le confinement va durer encore jusqu’au 20 mai et qu’après les déplacements seront comme en France limités et réglementés, nous avons aussi constitué un dossier pour aller au bord de l’océan à Aglou. Mais là aussi, la situation est au point mort.

    Nous vivons notre confinement sereinement. Nous essayons d’entretenir de bonnes relations avec tout le monde. Cela demande parfois, beaucoup de patience, d’indulgence et de tolérance, mais nous y arrivons.

    Nous sommes conscients que malgré tout, nous vivons un confinement dans des conditions privilégiées. Nous ne sommes pas seuls et nous sommes dans un site très agréable que nous avons choisi. De plus, nous sommes en sécurité, sans risque de contamination.

    Nous avons des contacts réguliers avec la famille en France. Pour le moment, tout le monde va bien, donc pas d’urgence.

    Nous attendons des jours meilleurs (condition de transports et vie quotidienne en France) pour envisager et organiser notre retour.

    Nous espérons que le déconfinement se passera le mieux possible pour vous en France. Prenez soin de vous.

    « Confinement aux portes du désert

  • Commentaires

    1
    CHTINONO
    Mardi 12 Mai à 13:48

    Je reconnais bien là votre Sagesse "Africaine" et votre ouverture d'esprit. Les voyages n'ont pas que des côtés "fun" ils sont parfois parsemés d'épreuves, ce qu'oublient souvent certains voyageurs !!! Avant un départ hors de sa zone de confort il faut évaluer les risques et sa capacité à supporter les difficultés.

    Je vous souhaite une bonne fin de voyage et un bon retour auprès des vôtres.

    Prenez soin de vous.

    PS : J'ai toujours plaisir à lire vos récits qui me rappellent mes séjours africains (Gabon / RDC)

     

    2
    lise
    Mardi 12 Mai à 14:24

    Vous êtes des modèles de patience et de ténacité. Merci pour les nouvelles qui font toujours plaisir à lire. J'espère que votre confinement prendra fin le 20 mais malgré tout et que vous pourrez rentrer tranquillement. Des bises depuis la France, tenez le coup ! 

    Lise (et Frédéric)

    3
    yves et monique
    Mardi 12 Mai à 17:29
    Prenez soin de vous. Esperons que vous pourrez vous poser pres de l ocean afin de prendre le frais avant la remontee. A se voir peut etre au 15 aout si ce foutu virus a disparu. Bises
    4
    YVES
    Mardi 12 Mai à 18:22

    Bonjour les amis

    Content d'avoir de vos nouvelles, surtout de bonnes ! Eh oui le voyage c'est aussi de la patience et de la philosophie pour pouvoir apprecier meme les choses qui semblent desagreable au premier abord.Mon pere que la vie n'avait pas epargné disait souvent "le voyage commence quand l'on part et non quand on arrive"

    Au moins PetitCamion peut se reposer (papy aussi surement) Allons ici (en France) c'est plus desagreable que penible, surtout dans notre sud-ouest ou il y a peu de cas ....et beaucoup de tentations . allons encore un peu de tenacité et vous pourrez rentrer des l'hiver prochain

    Amities ....a distance non  pas coronavirée, mais respectueuse

    Yves

     

    5
    Jean-Yves et Jeannin
    Mardi 12 Mai à 18:58

    Bonjour et content d'avoir de vos nouvelles.

    En effet il faut un peu de philosophie attitude dans les voyages. Si la santé va c'est bien le principal, cela fera des histoires à raconter. En France ce n'est pas tout rose non plus, le confinement officiel vient de se terminé, mais nous attendrons fin mai pour sortir un peu.

    On vous souhaite bon courage et peut-être plus libre à partir du 20 mai.

    Amicalement.

    Jean-Yves et Jeannine

    6
    Jacquestarn
    Dimanche 24 Mai à 16:43

    Bonjour Papy et Mamy, on s'est connu en mars, chez Ali. ( Changement embrayage sur un HZJ80) . Content d'avoir de vos nouvelles. Je vois que vous avez le moral, c'est le principal.  

    Bon courage

    Jacques

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :